Menu
S'identifier
Aérien

Fermeture du ciel pakistanais : c'est la pagaille !


Publié le : 28.02.2019 I Dernière Mise à jour : 28.02.2019
{ element.images.0.titre }}
Sur les écrans de Flight Radar, l'espace aérien pakistanais est vide… I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

Le regain de tensions entre l'Inde et le Pakistan a des conséquences sur le trafic aérien mondial. Plusieurs compagnies ont été contraintes d'annuler leurs vols et de trouver d'autres routes.

Alors que la tension monte entre l'Inde et le Pakistan, avec des frappes aériennes indiennes mardi et une riposte pakistanaise hier, le conflit entre les deux puissances nucléaires touche aussi les compagnies aériennes. L'Inde a annoncé la fermeture de 9 aéroports régionaux dans le nord du pays.

Le Pakistan a ordonné le verrouillage de son espace aérien jusqu'à demain 13h, heure d'Islamabad. Une dernière décision lourde de conséquences pour le transport aérien international, le pays se trouvant sur la route reliant l'Europe à l'Asie.

Annulations en série des compagnies aériennes

Thai Airways a aussitôt été contrainte d'annuler une trentaine de vols à destination ou en provenance d'Europe, bloquant près de 5 000 passagers. La compagnie thaïlandaise espérait pouvoir se dérouter via l'Iran mais l'autorisation de survol du pays ne lui a pas été accordée. Thai Airways a désormais obtenu une autorisation de survol de la Chine et reprend ses liaisons.

Pagaille comparable chez Air Canada et United Airlines. Mardi soir, deux avions de United Airlines en route pour l'Inde se sont finalement posés en Europe et un appareil d'Air Canada qui devait relier Toronto à New Delhi a été contraint de faire demi-tour au-dessus de l'océan Atlantique après l'annonce de la fermeture de l'espace aérien pakistanais. Et la compagnie canadienne n'y est pas allée par quatre chemins : elle a annoncé l'annulation de tous ses vols à destination de l'Inde, "faute de routes aériennes alternatives convenables".

Vols déroutés vers l'Iran et la Chine

Les autres compagnies ont, quant à elles, d'ores et déjà mis en place d'autres routes, principalement via l'Iran ou la Chine. British Airways dessert ainsi New Delhi en passant au-dessus de l'Iran. Même chose pour Jet Airways, Norwegian ou Singapore Airlines qui ont opté pour la voie iranienne.

Ce matin, les autorités pakistanaises ont brièvement rouvert l'espace aérien du pays, permettant le départ des avions d'Air Arabia, Emirates, Fly Dubaï, Qatar Airways et Saudi Arabian jusque là bloqués sur les tarmacs des aéroports pakistanais. L'aviation civile pakistanaise a ensuite annoncé la réouverture de l'espace aérien à compter de vendredi à 5h du matin, avant de repousser l'horaire à 13h.

Compte tenu des perturbations de ces dernières heures et des tensions toujours palpables entre l'Inde et le Pakistan, les compagnies aériennes internationales préféreront sûrement jouer la sécurité en se déroutant pendant quelques temps...

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format