Menu
S'identifier
Actualités

Tourisme durable : se tourner vers l’action


Publié le : 28.04.2022 I Dernière Mise à jour : 28.04.2022
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Moinard Maxime

 

La crise sanitaire a permis un incontestable regain d’intérêt pour le tourisme local et responsable. Cela fait déjà plusieurs années que des acteurs du secteur s’intéressent au sujet avec l’intention ferme de pallier aux effets les plus néfastes du tourisme de masse.

Mais c’est la COVID qui, à l’heure de l’urgence climatique et sanitaire, a remis sur le devant de la scène cette urgence de se tourner vers un tourisme plus durable.

Extrait du cahier tendance du Welcom City Lab

Selon une étude IFOP pour les rencontres du tourisme durable, 61 % des Français déclarent que la préservation de la nature et de l’environnement constitue des préoccupations plus fortes qu’avant le début de la crise sanitaire. Guy Raffour (voir interview) ajoute : « Sur 25 critères, le respect de l’environnement se place à la 11ème place, mais il monte d’année en année. Il devient transversal à toutes les prestations du secteur, du transport, à l’hébergement, aux activités. Quand les Français demandent plus de qualitatifs, c’est sous-jacent avec la volonté de consommer davantage des produits locaux, de faire attention aux consommations énergétiques, de compenser le carbone, de réserver des hébergements qui s’inscrivent dans des démarches labellisées, etc »

Aussi, 88 % des Français sont favorables à l’instauration de quotas ou de restriction de visite à certains sites emblématiques, ce qui est inédit à un tel niveau. Cette étude illustre bien le fait que le tourisme durable progresse, et de nombreuses startups se sont désormais emparées du sujet pour répondre ou même anticiper les attentes des voyageurs.

Plateformes de mise en relation avec des locaux, sites de réservation d’hébergements ou d’activités éco-responsables, ou encore boom des réservations de mobilité douce type vélo, l’industrie du tourisme de loisirs se réinvente au rythme de ces nouvelles innovations. Mais le tourisme d’affaires doit lui aussi se repenser et s’adapter, c’est pourquoi certaines startups travaillent à rendre plus durables et éco-responsables les voyages professionnels, grâce à de nouveaux indicateurs notamment.

À l’heure du changement climatique et de l’effondrement de la biodiversité, il faut, collectivement, questionner notre rapport aux forêts et notre responsabilité face au vivant. De quoi souffrent nos forêts et comment y remédier ? Quel projet voulons-nous pour nos forêts ? C’est autour de cet aspect que certains événements sont organisés.

 

C’est au travers d’expériences à ciel ouvert, de jour comme de nuit, que les Français et les touristes peuvent découvrir la vraie forêt. Apprendre à vivre en osmose avec elle. C’est aussi en apprenant à les connaître, en observant l’incroyable biodiversité qu’elles abritent qu’il sera possible de trouver des solutions afin de les préserver tout en continuant à les habiter et à les cultiver.

 

Les Nuits des Forêts, festival de 10 jours du 17 au 26 juin dans toute la France, sont une invitation à redécouvrir le territoire. Créé en 2020, cet événement est désormais au centre d’une question actuelle ultra importante. Plusieurs enjeux sont d’ailleurs mis en avant :

  • Inviter les citoyens à redécouvrir la forêt près de chez eux ;
  • Sensibiliser à la gestion de la forêt ;
  • Promouvoir une culture engagée pour la transition écologique.

 

Les Nuits des Forêts peuvent donc avoir un réel impact sur la prise de conscience générale. L’an dernier, la première édition nationale avait réuni plus de 10 000 participants en seulement 3 jours. Raymond Gabriel, fondateur de l’association de la forêt de Tiragoutte détaille : « Les arbres et la forêt sont désormais entrés dans un grand débat de société. Nous pensons que pour aimer et protéger les arbres et la forêt, il n’est pas inutile de mieux les connaître. C’est pourquoi nous avons ouvert la forêt de Tiragoutte avec les Nuits des Forêts. Nous pensons que ce festival constitue une utilité publique ».

 

Aujourd’hui, le changement climatique met en danger les forêts françaises. Pour qu’elles puissent continuer à jouer leurs rôles essentiels (la forêt régule l’eau, les sols et le climat, elle protège les humains, elle abrite et maintient 80% de la biodiversité sur Terre) il faut les rendre plus résilientes au changement climatique. Et les forestiers entre autres ont un réel rôle d’instructeur ! Pendant les Nuits des Forêts, ils se font à la fois les témoins de ces évolutions, mais aussi les porteurs de solutions pour adapter les forêts et les préparer au mieux au climat de demain.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format