Menu
S'identifier
Technologie

Whym mise sur l'excursion de dernière minute


Publié le : 15.10.2015 I Dernière Mise à jour : 15.10.2015
{ element.images.0.titre }}
Le nom "Whym" s'inspire d'un jeu de mots avec "on a whim" qui signifie "sur un coup de tête". I Crédit photo ©DR

Lancée en juin, cette nouvelle appli propose des offres à Londres et bientôt à Paris et à Rome.

Dans le marché très concurrentiel de la vente d'excursions, Whym est un nouveau venu qui veut faire entendre sa différence : l’appli à télécharger sur l'App Store et sur Google Play se concentre uniquement sur la commercialisation d'excursions en dernière minute. Les visites ou billets d'entrée peuvent être réservés jusqu'à deux jours à l'avance, pas avant, avec à la clé, selon les cas, des réductions.

L'appli a été lancée en juin dernier et elle ne propose pour l'instant que des offres à Londres. Un total de 19 produits qui comprend les billets pour la grande roue London Eye, la tour de Londres, la cathédrale Saint Paul, les bus Hop On-Hop Off ou encore les studios de Harry Potter.

D'autres visites et monuments devraient être référencés prochainement. Whym devrait notamment intégrer des produits revendus par Viator, via la mise en place de l'API de l'excursionniste.

L'appli va, par ailleurs, s'ouvrir à Paris d'ici un mois, avec une dizaine de produits pour commencer, avant Rome et d'autres villes à travers le monde. "Nous souhaitons proposer le monde entier", avance Justine Ceresoli, en charge du marketing, qui annonce le recrutement d'un représentant à Paris.

Bientôt une version française ?

Whym est développée par une petite équipe de trois personnes basées à Londres mais l'investissement et le gros du volet technique est assuré par Sazzé, une société californienne installée dans la Silicon Valley, propriétaire notamment du site de vente de billets de cinéma à la dernière minute Deal Flicks ou de l'appli de réservation hôtelière coréenne Daily Hotel.

L'équipe londonienne travaille aujourd'hui sur la notoriété de l'appli, à travers les réseaux sociaux mais également les auberges de jeunesse. "L'idée est de conclure des partenariats avec les auberges de jeunesse de Londres pour qu'elles nous recommandent, explique Justine Ceresoli, certaines le font gratuitement tandis que d'autres demandent une commission, que nous accordons via un système de codes promos."

L'appli est pour l'heure uniquement accessible en anglais, avec un règlement en livres sterling, mais, en tant que Française, Justine Ceresoli ne cache pas son envie de pouvoir un jour proposer une version en français.

Didier Forray

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format