Menu
S'identifier
Technologie

Système de réservation ferroviaire : la grogne monte dans les agences


Publié le : 24.11.2016 I Dernière Mise à jour : 24.11.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Alors qu'il promet une amélioration, l'outil Rail Display pose aujourd'hui des problèmes à de nombreuses agences. ©DR

Dysfonctionnements technologiques, retards dans le passage du mode cryptique au mode graphique, lancement d'une plate-forme de résa directe : les agences pestent contre la SNCF.  

Quelque deux semaines après le congrès des Entrepreneurs du Voyage, où le sujet a déjà été évoqué, les dysfonctionnements de Rail Display ont fait l'objet d'un débat lors du congrès de Manor, le week-end dernier à Biarritz.

L'interface développée par Amadeus avec la SNCF engendre quotidiennement des difficultés aux agences . "Nous réécrivons la technologie avec le système Resa Rail de la SNCF et cela pose des problèmes de synchronisation", a admis Georges Rudas, président d'Amadeus France.

Selon lui, la responsabilité est partagée entre Amadeus et la SNCF. "Par ailleurs, nous migrons sur le marché français avec l'interface Rail Display en mode graphique, qui est censée faciliter la réservation, précise-t-il. Cette interface, ouverte à d'autres transporteurs ferroviaires, est actuellement en cours de migration, par lots, jusqu'en mars 2017. L'opération prend du temps et coûte cher." 

Du côté des agences qui vendent beaucoup de ferroviaire dans le voyage d'affaires, la grogne monte. "Le produit n'est pas fini, on paye les pots cassés, s'inquiète Serge Benillouche de Voyages Feeling. Il ne répond pas à la demande des clients. Les placements spécifiques ne sont pas possibles, ni les voyages groupés. La résa ne remonte pas toujours dans le dossier. C'est un outil lourd à manipuler, contre-productif."

Échéance reportée au 30 avril 2017

En dehors de Manor, les agents de voyages d'autres réseaux, équipés en Amadeus, sont également déçus. "Pour le moment, nous restons en mode cryptique, reconnaît Jean-Pierre Lorente, de Bleu Voyages (Selectour). Nous devions migrer en décembre mais la technologie n'est pas prête. Nous migrerons le 1er mars."

Du côté de la SNCF, Laurent Bijaoui, directeur des ventes agences, commente : "Le mode cryptique devait être terminé le 31 décembre 2016, mais l'échéance est reportée au 30 avril 2017. Il faut passer rapidement en mode graphique. Dans un an, le mode cryptique ne permettra plus de réserver des trains régionaux."

Quant au GDS Sabre, il semble avoir pris de l'avance sur son interface Sabre Rail. Présent au congrès Manor, Ludovic Philippo, le directeur France, a déclaré : "Nous avons été précurseurs pour utiliser les web services avec la SNCF, il y a quatre ans. L'appli graphique s'intègre mieux avec la technologie de nos RedApps. En outre, le pure player Captain Train nous a aidé à nous améliorer. Nous avons également fait des pilotes avec différentes agences comme Agis Voyages et Voyages Gallia, et avec la TMC Carlson Wagonlit Travel."

Accès à l'inventaire

En plus de ces retards à l'allumage, plus ou moins justifiés, les agences s'interrogent sur la raison du lancement de la plate-forme V.Pro de Voyages-sncf.com, destinée aux clients des PME. "Il y a un certain bridage de la part du fournisseur qui est en situation de monopole, affirme Serge Benillouche. Nous n'avons pas accès au même inventaire, les contenus du site BtoC ne sont pas les mêmes que sur le site BtoB."

Et de conclure : "Cela ne m'étonnerait pas que cela débouche sur un placement payant des sièges, comme dans l'aérien !". À suivre...

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format