Menu
S'identifier
Hébergement

Des hôtels 5 étoiles dès le premier trimestre 2009


Publié le : 17.12.2008 I Dernière Mise à jour : 17.12.2008
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Hervé Novelli ce matin, lors de l'annonce de la réforme de la classification hôtelière. ©S.Jaladis

Hervé Novelli a signé ce matin l’arrêté concernant la réforme de la classification hôtelière.

Si les hôteliers auront 3 ans à compter de la publication de la loi pour se mettre en conformité avec le nouveau classement, la France devrait compter dès le début de l’année 2009 des établissements 5*.

Une exception a en effet été introduite pour ces hôtels de luxe dans l’arrêté qui a été signé ce matin au Bristol par Hervé Novelli, le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme. "Nous allons doter la France, première destination touristique mondiale, d’une classification qui correspond à la réalité du monde d’aujourd’hui et aux standards internationaux qu’attendent les touristes, assure-t-il. Cette grille permettra de les rassurer dans leurs choix d’hébergement".

Avec une classification qui débutera désormais à la première étoile (et non au niveau 0 étoile), les nouvelles règles doivent accroître la qualité proposée à tous les niveaux de la grille. Cette montée en gamme est caractérisée par une augmentation des critères requis pour obtenir son étoile : 61 et 75 contre 30 pour respectivement 1* et 3*, 94 et 124 contre 33 pour les 4* et 5*.

Sont ainsi intégrés des aspects comme la literie, les spas et piscines, les aires de jeux, les espaces d’affaires, le wi-fi, le room service, le paiement par carte bancaire (obligatoire à partir du 2*), etc. A cela, il faut ajouter des critères optionnels qui doivent prendre en compte la diversité de l’offre hôtelière hexagonale (positionnement, région…). Cette nouvelle classification s’imposera aux établissements qui comptent au moins six chambres afin de se démarquer des structures d’hôtes. Le classement, à la charge des hôteliers, sera volontaire avec une validité de 5 ans.

Mais Hervé Novelli tenait par ailleurs à distinguer les établissements exceptionnels. Une commission sera ainsi installée afin de définir à terme une catégorie 5* Premium, qui devrait notamment regrouper les palaces de la capitale.

La mise en place de cette grille s’accompagne d’un plan d’aides à la rénovation et à la remise aux normes de l’hôtellerie en France d'un montant de 1,5 milliard d'euros sur trois ans.

Stéphane Jaladis

Lire aussi :
Classification hôtelière : la réforme lancée fin 2008 (9 septembre 2008)
Classification hôtelière : le pavé dans la mare de Marc Watkins (11 juillet 2008)

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format