Menu
S'identifier
Formation

Tourisme responsable : comment adapter la formation ?


Publié le : 09.12.2009 I Dernière Mise à jour : 09.12.2009
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

La journée de conférences organisée par l’AMFORTH à Paris était l'occasion de mettre en lumière les formations tournées vers le tourisme responsable.

Réfléchir à une meilleure prise en compte de l’environnement et de l’être humain au sein des écoles et des entreprises du secteur : tel était le principal objectif de la journée de conférences organisée par l’Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique (AMFORHT) le 7 décembre dernier à l’hôtel InterContinental le Grand, à Paris. Professionnels, anciens élèves et étudiants de tourisme étaient, ainsi, invités à s’exprimer librement sur ce thème.

En France, depuis près de trois ans, de nouvelles initiatives en matière de tourisme durable et responsable se mettent en place. L’Institut français du tourisme (IFT) participe notamment à des travaux avec les ministères du Tourisme et du Développement durable. "Nous sommes en train de recenser toutes les formations qui sont – de près ou de loin – impliquées dans le tourisme durable. Nous identifions aussi les métiers du tourisme existants pouvant prendre en compte les problématiques de développement durable et les nouveaux métiers liés à cette thématique. A l’avenir, il faudra, ainsi, intégrer davantage la dimension de développement durable au sein des formations du tourisme et créer des cursus spécifiques pour les nouveaux métiers axés sur le développement durable. Nous souhaitons formuler des propositions dans ce sens auprès du ministère du Développement durable. L’AMFORHT pourrait également être l’un des organismes relayant ce message en France et à l’étranger", affirme Jean-Luc Michaud, président délégué de l’Institut français du tourisme.

De son côté, Serge Perrot, président d’honneur de l’AMFORHT, a insisté sur la nécessité d’engager "toute l’industrie hôtelière et touristique vers la notion de responsabilité. Et de former, ainsi, des hôteliers et des restaurateurs citoyens. Mais si nous voulons continuer à pousser dans cette direction, il faudra préparer nos élèves et les futurs professionnels grâce à l’éducation et à la formation".

Trois écoles novatrices en terme de tourisme responsable ont également été présentées. Le Cavilam (Centre d’approches vivantes des langues et des médias) de Vichy, une école misant sur le tourisme équitable, la mixité culturelle et la mise à disposition d’outils pédagogiques en ligne gratuits. L’école hôtelière de Maastricht et le lycée hôtelier Rabelais d’Hérouvile-Saint-Clair qui ont su mettre en place des outils pédagogiques et technologiques pour responsabiliser leurs élèves et professeurs. 

Plus de renseignements sur l’AMFORHT et le tourisme responsable : www.amforht.com.

Hélia Hakimi

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format