Menu
S'identifier
Formation

Avoir un apprenti dans votre agence de voyages ne vous coûtera (presque) rien cette année


Publié le : 08.09.2020 I Dernière Mise à jour : 08.09.2020
{ element.images.0.titre }}
Le gouvernement annonce une aide exceptionnelle de 8 000 € pour l’embauche d’un apprenti de plus de 18 ans. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Pour 32 € par mois, au lieu de 750 € auparavant, les entreprises du tourisme peuvent recruter un apprenti à moindre coût grâce au plan lancé par le gouvernement. Explications.

Le dispositif se veut très encourageant. Sur son site Internet, le ministère du Travail a détaillé les mesures de son plan de relance pour l'apprentissage, baptisé #1jeune1solution. Et les aides prévues à ce titre ont de quoi inciter les entreprises du tourisme à recruter, en plus de leurs équipes actuelles, des apprentis.

Dans le cadre du plan, le gouvernement annonce en effet une aide exceptionnelle de 8 000 € pour l’embauche d’un apprenti de plus de 18 ans. Une aide qui couvre ainsi 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus, selon le ministère du Travail.

« C'est vraiment exceptionnel et inédit dans la profession. Le gouvernement a décidé de subventionner quasiment gratuitement les apprentis pour l'année 2020 », se réjouit Mathieu Faurie, directeur de l'École des Professionnels du Tourisme (EPT) et de l'ENSTV, membres du réseau AFTRAL.

Des conditions, elles aussi, simplifiées

Le réseau a d'ailleurs fait les calculs. Pour sa première année d'apprentissage, un étudiant en Bac+2 ne coûtera que 32 € à l'entreprise par mois. Un coût dérisoire, alors que celui-ci grimpait jusqu'à plus de 750 € par mois auparavant.

Les conditions pour obtenir ces aides sont, elles aussi, simplifiées. Pour une entreprise de moins de 250 salariés - la grande majorité étant dans ce cas dans le secteur du tourisme -, aucune condition n'est nécessaire. Bien que, pour beaucoup, encore au chômage partiel, les entreprises peuvent tout de même profiter du dispositif.

« Beaucoup de responsables d'entreprises du secteur ne savent pas que ces aides existent. Certains d'entre eux, dont les bureaux sont ouverts, m'ont dit être très motivés et prendre des étudiants. C'est une vraie solution pour aider à relancer le secteur », précise Mathieu Faurie, qui indique par ailleurs que beaucoup de ses étudiants « très qualifiés » sont à la recherche d'un apprentissage. Avant de conclure : « C'est un effet d'aubaine, il faut en profiter maintenant !».  

Pour en savoir plus sur les mesures annoncées par le gouvernement, cliquez sur ce lien.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format