Menu
S'identifier
Destination

Pourquoi le Mexique ferme ses offices du tourisme, y compris en France


Publié le : 12.02.2019 I Dernière Mise à jour : 13.02.2019
{ element.images.0.titre }}
Le Mexique a accueilli 40 millions de visiteurs internationaux l'an dernier. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

L'office du tourisme mexicain en France fermera ses portes le 28 février prochain, suivant en cela 18 autres bureaux dans le monde.

La chasse aux économies budgétaires touche le tourisme au Mexique… Alors que le nouveau Président, Andrés Manuel López Obrador, a pris ses fonctions le 1er décembre dernier, son gouvernement a décidé de revoir la stratégie de promotion touristique du pays et de fermer, un à un, 18 des 21 offices du tourisme mexicains à travers le monde.

Le bureau du Conseil de promotion touristique du Mexique à Paris figure sur la liste. Dans un e-mail adressé aux professionnels du tourisme, Jesús Catalán Meneses, le directeur du bureau français, confirme l'arrêt des activités à compter du 28 février.

Seules 3 représentations restent en place, à Berlin, New York et Tokyo. Mais pas pour longtemps. "Les bureaux qui resteront ouverts gèreront l'assistance de l'industrie touristique de chaque région au Tianguis Turístico, le salon du tourisme le plus important du Mexique, qui se tiendra du 7 au 10 avril à Acapulco", précise Jesús Catalán Meneses, "mais ensuite ils fermeront comme les autres".

Pourquoi cette fermeture ? Le gouvernement entend allouer le budget d'environ 300 millions de dollars, issu de la taxe touristique, à la construction d'une ligne ferroviaire le long de la Riviera Maya, dans le Yucatan. Jusqu'à présent, près des 3/4 du fruit de cette taxe étaient dédiés à la promotion touristique.

S'adresser directement à l'ambassade

Le gouvernement affirme, malgré tout, vouloir poursuivre les efforts de promotion du pays mais sans donner plus de précisions pour l'instant. De quoi inquiéter les professionnels du tourisme mexicains : le Consejo Nacional Empresarial Turistico (CNET), qui rassemble les entreprises touristiques mexicaines, a mené de premières discussions avec le gouvernement avec pour idée de former une nouvelle structure mi-publique mi-privée capable de mener des campagnes publicitaires.

"La promotion touristique va bien au-delà de distribuer des brochures dans les ambassades : ce dont nous avons besoin ce sont des campagnes de publicité bien menées", lance Pablo Azcárraga, le président du CNET, sur Twitter. Et les professionnels de souligner que le taux d'occupation des hôtels mexicains a chuté de 10% depuis l'arrêt des campagnes de promotion.

En attendant de prochaines annonces, l'OT du Mexique à Paris invite les professionnels du tourisme français à s'adresser directement à l'ambassade. "Le Mexique va continuer à mener des actions de promotion en France", rassure Jesús Catalán Meneses, qui poursuit : "Nos plus proches partenaires, dont les entités de promotion touristique des États Mexicains, notamment le Yucatán, Campeche, Vallarta-Nayarit et beaucoup d'autres, ne comptent pas réduire leur présence sur le marché français, qui est aussi important pour eux que pour le gouvernement fédéral. Il y a plusieurs initiatives concrètes à cet égard dans les mois à venir", affirme Jesús Catalán Meneses.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format