webleads-tracker

  • Transport aérien et ferroviaire
  • 16/02/2017
  • 09:47

La reconnaissance faciale des passagers débarque

La compagnie KLM teste la reconnaissance faciale à l'aéroport d'Amsterdam Schiphol. La technologie fait aussi ses débuts à Roissy et à la gare du Nord.
Tour Hebdo :
                La reconnaissance faciale des passagers débarque
Le test grandeur nature mené par KLM durera au moins 3 mois. ©Wikipedia

Après avoir testé en mars dernier un robot pour assister les passagers, KLM poursuit ses expérimentations technologiques à l'aéroport d'Amsterdam Schiphol. Cette fois, la compagnie aérienne néerlandaise teste "l'embarquement biométrique", une procédure d'embarquement qui s'appuie sur la reconnaissance faciale.

Concrètement, les passagers qui souhaitent participer à l'expérimentation n'ont plus besoin de présenter leur carte d'embarquement et leur passeport au moment de monter dans l'avion : il leur suffit de passer sous un portique qui identifie leur visage. Pour utiliser le système, les passagers doivent au préalable s'inscrire en utilisant la borne installée dans la salle d'attente, à proximité de la porte d'embarquement.

Pour la compagnie aérienne, cette initiative doit permettre de gagner du temps. "Le but ultime est de rendre la procédure d'embarquement la plus rapide possible pour les passagers", explique KLM. L'expérimentation est en place pour une durée d'au moins trois mois à l'une des portes d'embarquement de l'aéroport.

Procédé testé par Eurostar à Gare du Nord

En France, Paris Aéroport procède à un test de reconnaissance faciale à Roissy depuis décembre dernier et pour une durée de six mois. Le principe est toutefois légèrement différent qu'à Schiphol puisqu'il s'agit d'améliorer la technologie des sas automatiques Parafe en confrontant le visage du passager à sa photo sur le passeport.

Une technologie développée par la société portugaise Vision-Box. "L'objectif est de fluidifier le passage des contrôles de police", explique Paris Aéroport qui ajoute que, "si le test est concluant, la reconnaissance faciale pourrait alors remplacer la technologie actuellement utilisée pour les bornes Parafe".

Le système de Vision-Box vient également d'être déployé à la gare du Nord, le 14 février dernier, pour les Eurostar. Les sas de contrôle automatisés des passeports sont réservés aux ressortissants européens majeurs qui disposent d'un passeport biométrique. Comme à Roissy, la technologie "vb i-match" vérifie l'identité du voyageur en quelques secondes. A noter que la gare Saint-Pancras de Londres utilisent les sas "vb i-match" depuis juin dernier et que la gare de Bruxelles-Midi devrait prochainement être équipée.

Didier Forray

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

Voyez-vous d’un bon œil l’arrivée des apporteurs d’affaires dans la distribution de voyages ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas encore

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour