Menu
S'identifier
Production

Les cinq nouveautés marquantes de Rivages du Monde


Publié le : 16.05.2018 I Dernière Mise à jour : 16.05.2018
{ element.images.0.titre }}
L’avenir s’annonce sous de bons auspices pour Rivages du monde I Crédit photo DR

Auteur

  • Bruno Courtin

Le spécialiste de la croisière fluviale, Rivages du Monde, affiche une belle ambition pour la saison 2018/2019.

Rivages du Monde est aujourd’hui l’un des leaders de la croisière fluviale, avec une petite production de croisière maritime, qui lui a permis de réaliser 51 M€ de chiffre d’affaires en 2017. Les nouvelles offres pour la saison 2018/2019 devrait lui permettre de passer le cap des 70 M, un programme ambitieux qu’assume son P-dg Alain Souleille.

 

Cap sur les Amériques

A ce jour uniquement présent sur le continent sud-américain avec une croisière exceptionnelle en Patagonie, Rivages reprend ses croisières sur le St-Laurent canadien abandonnées en 2016 à bord d’un navire de prestige, le Victory II. S’y rajoute une croisière sur le fleuve intérieur de l’Alaska américaine.

Plus au Sud, le TO affiche de nouveaux itinéraires par le canal de Panama et le Costa Rica, sur le Rio Napo en Equateur avec un prolongement possible vers les Galapagos, et du yachting le long des côtes cubaines.

 

Un renforcement en Europe

Déjà présent sur le Danube et la Volga, Rivages du Monde se renforce en 2019 en Russie avec l’affrètement d’un nouveau bateau de sa gamme Signature, le Tchekhov, entre Moscou et St-Petersbourg sur la Voie des tsars, et d’une croisière inédite sur le lac Baïkal. En Europe centrale, l’Elbe accueille une nouvelle croisière entre Berlin et Prague, et en Europe du Sud, il programme désormais 14 départs sur le Douro, pour faire face à une forte demande pour le Portugal ; et un parcours côtier en Espagne.

 

Une arrivée en Afrique du Nord

Même si le parcours est des plus classiques, la croisière sur le Nil, de Louxor jusqu’au lac Abou Simbel, en sautant le barrage d’Assouan, devient presque un produit exceptionnel face au retrait de beaucoup d’opérateurs. Rivages du Monde a affrété un « bateau de légende » le Nile Adventurer.

 

Un allongement de la saison en Mer du Nord

Déjà présent 4 mois par an, avec l’affrètement exclusif de l’Astoria (250 cabines) de mai à août 2019 pour des parcours vers l’Ecosse et les Hébrides, la Norvège et ses fjords, le Spitzberg et les îles Lofoten, l’Islande et le Groenland, Rivages du Monde annonce déjà pour 2020 un allongement de la saison de deux mois supplémentaires, notamment grâce à l’apport de clientèle de sa nouvelle filiale, All-Ways.

 

Intégration de la société belge All-Ways dans le périmètre

Engagé en janvier et finalisé récemment, le rachat intégral sur fonds propres de la société All-Ways avec ses 14 M€ de chiffre d’affaires va asseoir un peu plus l’activité du groupe. "C’est une véritable réplique de notre approche du marché, version belge, avec le même souci de qualité, des croisières unilingues, soit en français, soit en flamand, et des parcours assez similaires", explique Alain Souleille. Tout en conservant la marque, il va faire jouer la synergie des croisières en utilisant les mêmes navires, augmentant ainsi son pouvoir de négociation, et mutualiser des programmations. Le concept sera respecté avec des croisières uniquement dans une seule langue, avec les excursions incluses la plupart du temps, et un accompagnement systématique avec des conférenciers qualifiés.

Vers l'acquisition de nouvelles agences

L’avenir s’annonce plutôt sous de bons auspices avec une croissance régulière du marché, un panier moyen qui approche les 3 000 euros par passager, une distribution équilibrée qui repose à 50% sur les partenariats en marque blanche avec d’importants TO comme Kuoni, Jet tours, Arts & Vie et des groupistes et autocaristes ; sur une importante vente directe, via le site et le rachat de Destination Croisières basée à Lyon (qui distribue également les autres croisiéristes), et plus accessoirement sur les quelques agences de voyages spécialisées.

L’avenir penche justement vers l’acquisition d’autres agences pour maîtriser encore davantage la distribution et une réflexion sur d’autres programmes inédits, notamment en Afrique si la situation géopolitique et sanitaire se stabilise.

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format