Menu
S'identifier
Hébergement

L’embellie se poursuit pour l’hôtellerie française


Publié le : 15.12.2017 I Dernière Mise à jour : 15.12.2017
{ element.images.0.titre }}
2017 devrait être un bon cru pour l'hôtellerie française. I Crédit photo ©Adobe Stock

Tous les voyants sont au vert pour cette fin d'année, aussi bien à Paris qu'en régions, selon les résultats du dernier baromètre publié par In Extenso.  

L’hôtellerie française a le sourire. Octobre a été un bon cru, confirmant la tendance des mois précédents. Le baromètre In Extenso pour le mois d’octobre annonce ainsi des résultats positifs pour l’ensemble du territoire.

Le taux d’occupation est en hausse sur l’ensemble des catégories, de +1% pour le Luxe à +5% pour le Milieu de gamme. Idem en ce qui concerne le prix moyen qui s’affiche en hausse sur tous les segments, excepté dans la catégorie Economique en légère baisse. Le RevPar est donc lui aussi en croissance, de 3% sur le segment Economique à 7% pour le Luxe. 

Du côté de la région parisienne, le taux d’occupation est en croissance sur tous les segments pour le mois d’octobre. Les prix moyens sont également en progression mais n’atteignent cependant pas les niveaux moyens relevés en 2014 et 2015. A fin octobre, les RevPar sont en hausse de 4% pour la catégorie Luxe et Palace et de 10% sur le Haut de gamme. Des chiffres qui, conjugués à un calendrier événementiel riche, augurent une bonne fin d’année pour les hôteliers franciliens, venant ainsi confirmer ceux publiés par l’Office du tourisme et des congrès de Paris qui font état d’un record de nuitées hôtelières dans le Grand Paris en 2017.

Les régions suivent la tendance

Les régions profitent également de l’embellie avec des indicateurs en croissance dans toutes les catégories. On notera toutefois un léger recul du prix moyen sur le Milieu de gamme tandis que les RevPar progressent de 1% sur le marché Haut de gamme et de 4% sur le super-économique.

Du côté de la Côte d’Azur, l’hôtellerie enregistre une baisse d’occupation, sur les segments Luxe et Super-économique, se traduisant par un retrait du RevPar. Les prix moyens sont, de leur côté, en progression sur toutes les catégories, de 1% pour le Super-économique à 8% sur le segment Luxe.

C.D.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format