Menu
S'identifier
Economie

Les professionnels du tourisme se mobilisent contre la taxation des aides aux vacances des CE


Publié le : 02.11.2018 I Dernière Mise à jour : 02.11.2018
{ element.images.0.titre }}
Les syndicats demandent aux professionnels du tourisme de signer et de partager la pétition contre l'amendement qu'ils jugent "anti-social". I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Plus de 3 000 personnes ont déjà signé la pétition lancée mercredi par les Entreprises du Voyage, le SETO, l’UNOSEL et le CEAG.

Moins de 48 heures après sa mise en ligne, la pétition lancée par les Entreprises du Voyage, le SETO, l’UNOSEL et le CEAG mobilise les troupes.

Dans un courrier envoyé le 31 octobre, le syndicat les Entreprises du Voyage demande à ses adhérents d’agir en signant la pétition "Contre la taxation des aides aux vacances des comités d'entreprise" lancée suite à l'amendement du député Paul Christophe qui vise à taxer les aides versées aux salariés par les CE, tout en rappelant la gravité et l’urgence de la situation.

"Les députés viennent d’adopter mercredi dernier un amendement qui va avoir des conséquences très lourdes sur le budget des comités d’entreprise et sur votre activité, et ce dès janvier 2019. En effet, en taxant les aides aux vacances au-delà d’un plafond de 331 euros par an, le budget des comités d’entreprise pour aider les salariés sera amputé de 50 %. Les salariés seront, en outre, contraints de payer des impôts sur ces aides. Il s’agit d’une perte de pouvoir d’achat sans précédent pour des millions de salariés", explique le courrier. 

Les commentaires se multiplient

Et le temps presse ! "Cet amendement sera entre les mains du Sénat dès le 7 novembre, il faut faire vite", insiste le syndicat. 

Le message semble avoir été entendu. Vendredi après-midi, la barre des 3 000 signatures avait déjà été atteinte et de nombreux commentaires figuraient sur la page dédiée à la pétition comme celui-ci qui dénonce notamment le caractère inédit de la situation : "C'est honteux, depuis la création des comités d'entreprise en 1946 juste après la guerre (...), aucune subvention n'avait été taxée jusqu'alors..."

Cet amendement pourrait-il être une première ? On le saura très vite.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format