Menu
S'identifier
Destination

La Martinique tente de relancer la machine


Publié le : 17.09.2008 I Dernière Mise à jour : 28.12.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Madeleine de Grandmaison, président du Comité martiniquais du tourisme. ©DR

Pour relancer la fréquentation, la destination rénove ses hôtels et lance des packages à thème.

Entre désagréments locaux et conjoncture difficile, la Martinique se bat pour s’imposer cet hiver. La fréquentation de l’île est en baisse. Entre janvier et juillet 2008, la Martinique a accueilli 303 643 touristes, soit 4,2% de moins que l’an dernier à la même période.

Au Comité martiniquais du tourisme, les idées ne manquent pas pour doper cette fréquentation morose. La mise en place de la marque Caraïbes Multi-Destinations (CMD) devrait déjà aider. Pour l’instant, la Martinique en fait partie, avec la Dominique et Sainte-Lucie.

L’idée : proposer des séjours multidestinations dans les Caraïbes, thématiques, pour des groupes de 6 à 12 personnes. Quatre thèmes ont été retenus : marche et patrimoine, merveilles de la nature, multisports, et sommets de la Caraïbe. Ces packages seront disponibles à la vente sur le site du Comité martiniquais du tourisme, mais aussi proposés aux TO et aux agences de voyages.

La Guadeloupe devrait rejoindre ce groupement d’ici peu. Dans cette zone Caraïbes dominée par le dollar, la Martinique souffre d’une difficile concurrence tarifaire. "Etre en euro dans une zone dollar, c’est évidemment un handicap, concède Madeleine de Grandmaison, présidente du Comité martiniquais du tourisme. Notre seule solution, c’est de faire monter la qualité de nos produits. La rénovation du parc hôtelier s’est beaucoup accélérée cette année."

Quatre hôtels ont été rénovés et ouvriront pour le début de la saison d’hiver : le Pierre et Vacances de Sainte-Luce, le Saint-Aubin, le Plein Soleil et la Frégate Bleue seront tout neufs cet hiver pour les clients. Un nouvel hôtel 3*, le Cap Macabon, ouvrira aussi le 10 octobre.

"Nous ne voulons pas nous positionner sur une clientèle jet-set comme Saint-Barthélemy, explique Madeleine de Grandmaison, mais miser sur notre authenticité et notre culture." Une culture qui attire de plus en plus la clientèle afro-américaine, cible privilégiée pour la Martinique.

Développer le tourisme régional et se tourner vers les Etats-Unis est une stratégie affichée du Comité martiniquais du tourisme. Favoriser les liaisons aériennes avec les pays européens et la province française aussi. Ca tombe bien, Corsairfly inaugure le 21 décembre un hebdomadaire Lyon/Fort-de-France, tous les dimanches. Des navettes seront mises en places au départ de Genève et d’Annemasse pour rejoindre l’aéroport lyonnais.

Caroline Revol

Tags

martinique

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format