Menu
S'identifier
Destination

Enlèvement en Egypte : la région pas programmée par les TO


Publié le : 23.09.2008 I Dernière Mise à jour : 28.12.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Les touristes auraient été enlevés aux confins du désert égyptien au Sud-Ouest du pays. ©DR

Les touristes s'étaient rendus dans une zone désertique. Ils sont aujourd'hui au Soudan.

"La zone n'est pas programmée par les TO, sauf exception", souligne René-Marc Chikli, le président du Ceto, au lendemain de l'enlèvement de onze touristes européens et de leurs huit accompagnateurs égyptiens, au Sud-Ouest de l'Egypte.

D'après les autorités égyptiennes, l'enlèvement est intervenu à une dizaine de kilomètres de la frontière avec le Soudan, à Karkh Talh, à 1 000 km du Caire, non loin également de la Libye. Il s'agit d'une immense vallée de dunes et de grottes préhistoriques en bordure des monts du Gilf el-Kebir.

D'après les dernières informations diffusées par l'AFP, les otages auraient vraisemblablement été emmenés au Soudan par leurs ravisseurs. Selon Zoheir Garrana, ministre du Tourisme égyptien, les "bandits" réclament une rançon comprise entre 6 et 15 millions de dollars.

La vallée est accessible du Soudan par des pistes de contrebande, et une autorisation spéciale des autorités égyptiennes est nécessaire pour s’y rendre.

 

 

Tags

égypte enlèvement

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format