Menu
S'identifier

Le gouvernement veut renforcer les moyens d'Atout France

Destinations | publié le : 12.10.2017 | Dernière Mise à jour : 12.10.2017

Image

Réunion du Comité de pilotage Tourisme

Crédit photo MAE

Lors du premier comité de pilotage de la stratégie touristique gouvernementale, le ministre Jean-Yves Le Drian a annoncé lancer une mission chargée d'identifier et de mobiliser "collectivement" de nouvelles ressources - publiques comme privées - pour Atout France, chargé de promouvoir la destination France à l'étranger.  

Actuellement, Atout France dispose d'un budget de quelque 70 millions d'euros, dont 32 millions de dotation de l'Etat, le reste provenant de partenariats avec des collectivités ou des acteurs privés. Il bénéficie également d'une partie des recettes émanant de la délivrance des visas.

A également été évoqué l'objectif "de consacrer à la promotion (de la destination France) 1 euro par touriste international d'ici 2022", est-il précisé. D'ici à la fin de l'année 2017, 88 à 89 millions de touristes étrangers auront visité la France, soit une hausse de 5% à 6% par rapport à 2016, a récemment indiqué M. Le Drian.

Fin juillet, le gouvernement avait présenté sa feuille de route pour le tourisme, et confirmé l'objectif d'atteindre 100 millions de visiteurs étrangers en 2020, et une recette touristique de 50 milliards d'euros.

Mardi, le conseil de pilotage qui a réuni les acteurs du secteur (Voyages, hôtellerie, restauration, etc.) a également annoncé que la "Fête de la Gastronomie" (en France) et l'événement (à l'international) "Goût de France seront mieux articulés pour être deux déclinaisons d'une même opération de promotion de la gastronomie française".

Concernant l'amélioration des temps d'attente pour les contrôles de sécurité dans les aéroports, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur a indiqué que "des effectifs supplémentaires de la Police aux frontières sont déployés dans les deux aéroports parisiens" et que "de nouvelles unités de contrôles seront mises en place". "Le processus de validation technique du dispositif de reconnaissance faciale est en bonne voie", insiste la ministre.

Pour mémoire, le tourisme a nettement repris en France après une année 2016 calamiteuse en raison des attentats à Paris et Nice.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format