Menu
S'identifier

La tentative d’indépendance se paie cher pour Barcelone

Destinations | publié le : 06.12.2017 | Dernière Mise à jour : 06.12.2017

Image

Crédit photo

Les réservations d'hôtels à Barcelone sont en baisse de 10% sur un an pour le premier trimestre 2018 en raison de la crise catalane, ce qui pourrait amener les hôteliers à licencier une partie de leur personnel, a annoncé mardi l'organisation patronale espagnole du secteur.

Si ce recul se confirme, "les chefs d'entreprises touristiques pourraient devoir commencer à ajuster leur nombre d'employés pour s'adapter aux niveaux de demandes plus faibles", explique Exceltur, qui regroupe les principales chaînes hôtelières, agences de voyage et centrales de réservation d'Espagne. "Les établissements hôteliers anticipent une baisse moyenne de 8,2% de leur personnel au premier trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017, et les entreprises de location de voitures de 5%", selon ce communiqué.

Environ 400.000 personnes travaillent dans le tourisme en Catalogne, souvent avec des contrats précaires, comme dans le reste de l'Espagne. Pour la période des fêtes de fin d'année, les réservations sont en baisse de 15% à Barcelone, ville la plus visitée d'Espagne.

L'impact touristique de la crise politique déclenchée par le référendum d'autodétermination illégal du 1er octobre "s'est concentré quasi-exclusivement" dans la capitale catalane, où ont eu lieu la majorité des manifestations de masse, souligne Exceltur.

L'activité touristique a chuté à Barcelone de 11% en octobre, et un peu moins, de 9%, en novembre, la mise sous tutelle de la région par Madrid et la convocation d'élections pour le 21 décembre ayant atténué les manifestations et l'inquiétude des visiteurs, d'après Exceltur.

Les arrivées de touristes étrangers ont chuté de près de 5% en octobre en Catalogne, où le tourisme représente 12% du PIB.

Le gouvernement espagnol ainsi que le Fonds monétaire international (FMI) et l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ont prévenu qu'une crise politique prolongée risquait de peser sur la croissance en 2018. 2.931 entreprises ont transféré leur siège social hors de Catalogne depuis début octobre, selon le dernier décompte officiel publié mardi.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format