Menu
S'identifier

La Corée dans les starting-blocks

Destinations | publié le : 22.03.2017 | Dernière Mise à jour : 22.03.2017

Image

Crédit photo

La Corée soigne sa promotion, y compris sur le marché français, dans la perspective des JO d'hiver 2018 à Pyeongchang.

En 2016, sur les 17,2 millions de touristes enregistrés, on comptait 92 562 Français venus en Corée pour un voyage de loisirs ou d’affaires. Ils étaient deux fois moins nombreux il y a dix ans ! La France est le troisième marché européen pour la destination, qui ne compte pas en rester là : « J’espère franchir en 2017 la barre symbolique des 100 000 visiteurs français », annonce ainsi Kang Suk Mok, le nouveau directeur général de l’office national du tourisme coréen à Paris. L’effet-JO devrait jouer en sa faveur et favoriser la médiatisation de la Corée : Pyeongchang et les villes voisines de Gangneung et Jeongseon, à l’Est de Séoul, accueilleront en effet les Jeux olympiques d’hiver du 9 au 25 février 2018. Les équipements sportifs sont prêts. Les infrastructures de transport ont été améliorées : Pyeongchang est à 2 heures de route de Séoul, 70 minutes en TGV. Enfin, la capacité hôtelière de la région a été renforcée pour atteindre plus de 30 000 chambres.

« En 2017, notre promotion en France dispose d’un budget identique à celui de l’an dernier pour l’Année France-Corée 2015-2016 et porte essentiellement sur le MICE », ajoute Kang Suk Mok. A la clé, plusieurs workshops à Paris et des éductours sur place. « C’est l’occasion de montrer que nos paysages, notre culture, notre gastronomie sont très spécifiques », souligne Kang Suk Mok. Ce n’est pas parce que vous êtes allés au Japon ou en Chine que vous connaissez la Corée. Ce serait un peu comme comparer la France avec l’Espagne, le Portugal ou l’Italie… »

Plusieurs tour-opérateurs et groupistes programment la destination : parmi eux, Asia, TUI, les Maisons du Voyage avec Désir de Corée, Arts et Vie, Nomade Aventure, Voyages Gallia, Transunivers, Voy’ailes, Parfums du Monde (depuis l’an dernier), ou encore Cap Corée qui remporte un franc succès sur un marché de niche, avec ses voyages de groupes réunissant de jeunes adultes fans de culture pop, de drama et de musique coréenne.

Kang Suk Mok précise que « la Corée ne connaît aucun problème de sécurité, même la nuit. Beaucoup d’endroits sont ouverts 24h/24 à Séoul et à Busan. La Corée, ce n’est pas toujours le Pays du Matin calme, mais aussi celui où on ne dort jamais ! »

Céline Baussay

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format