Menu
S'identifier

Les aéroports parisiens sous l'autorité du préfet de police de Paris

Aérien | publié le : 21.04.2017 | Dernière Mise à jour : 21.04.2017

Image

Crédit photo

Le préfet délégué à la sécurité et la sûreté des aéroports, actuellement compétent sur les aéroports de Roissy-Charles et du Bourget, sera aussi chargéde l'aéroport d'Orly, où des militaires ont été attaqués début mars, précise le décret publié au Journal Officiel  

Ce nouveau préfet, François Mainsard, qui a pris ses fonctions fin mars, sera rattaché au préfet de police de Paris et non plus aux préfets de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. "Il s'agit d'une réforme majeure pour la sécurité des aéroports", a expliqué à l'AFP une source à la préfecture déléguée aux aéroports. "Nous disposons désormais de la force de frappe et de la technicité de la préfecture de police", notamment en termes de "maintien de l'ordre et de gestion des manifestations", a-t-elle ajouté.  

Elle a rappelé qu'en juillet Roissy, deuxième plateforme aéroportuaire d'Europe, s'était déjà doté d'une cellule de renseignement, composée d'une trentaine d'agents, en grande partie des policiers de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris.

Ce "besoin général de sécurité" est apparu après les attaques jihadistes de 2015 à Paris et Saint-Denis et 2016 à l'aéroport de Bruxelles, a expliqué la source. "Avant, nous étions sur une logique de territoire, maintenant nous sommes sur une logique de missions", a détaillé une source proche du dossier, évoquant l'éventualité de la création à terme d'un "préfet aux aéroports, comme il existe un préfet de la mer".

Dans les aéroports, où le plan "Vigipirate Alerte Attentat" est en vigueur depuis janvier 2013, la question complexe de la sûreté s'est une nouvelle fois posée début mars, après l'attaque d'une patrouille de l'opération Sentinelle à Orly. Un homme, armé d'un revolver à grenaille, avait réussi à s'emparer du fusil d'assaut d'une jeune militaire, avant d'être abattu.

Peu après l'attaque, le président François Hollande avait affirmé l'engagement de l'Etat à "toujours assurer une meilleure sécurité" dans les aéroports, tout en soulignant que "le risque zéro n'existe pas". Il avait aussi annoncé à cette occasion que "la sécurité des trois aéroports d'Ile-de-France" serait, "d'ici la fin de l'année, rattachée à un seul préfet délégué à la sécurité". (AFP)

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format