Menu
S'identifier
Transport

Vols vers les Etats-Unis : le parcours du combattant va encore s'allonger


Publié le : 26.10.2017 I Dernière Mise à jour : 26.10.2017
{ element.images.0.titre }}
Après des files d'attente interminables, le terminal 2E de Roissy est désormais équipé de 10 nouveaux sas Parafe. I Crédit photo ©Wikipedia

Le renforcement des mesures de sûreté alourdit encore un peu plus le parcours des voyageurs dans les aéroports. Zoom en 5 étapes sur ce qui attend vos clients.

Les nouvelles mesures sont en place depuis aujourd’hui. En échange d’un renoncement à interdire les ordinateurs en cabine à bord des avions, les Etats-Unis ont demandé que de nouveaux contrôles de sûreté soient instaurés dans les aéroports de départ des vols vers leur territoire.

Un dispositif renforcé qui nécessite toutefois que les aéroports mettent suffisamment de ressources humaines sur le terrain. Descriptif en cinq étapes du parcours du voyageur souhaitant se rendre aux Etats-Unis depuis Roissy (avec une compagnie de l’alliance SkyTeam).

1- L’émission de l’Esta

Au moins deux jours avant le vol, il faut remplir un formulaire Esta ou vérifier s'il est toujours valable (deux ans à compter de la date d’émission). Il permet de bénéficier d’une exemption de visa. Sinon, en arrivant à la borne d’enregistrement, la carte d’accès à bord ne pourra être émise et les bagages de soute seront refusés. Le sésame pourra également être délivré si le passager en fait la demande via une application numérique ou une borne automate d’enregistrement.

2- Le passage du poste inspection filtrage

A ce stade, seule la carte d’accès à bord ou son équivalent affiché sur smartphone ou tablette, doit être présenté. Ce contrôle de sûreté est "universel", filtrant toutes les destinations du terminal. Les procédures françaises sont donc appliquées comme sortir les ordinateurs des sacs, ce qui est rarement demandé à l’étranger.

3- Le passage de la Police aux frontières (PAF)

C’est l’étape la plus délicate, avec des queues fréquentes. La PAF contrôle le passeport. Mais, depuis cet été, les ressources humaines comme les moyens techniques ne sont plus en rapport avec l’exigence des vérifications et la hausse du trafic. La PAF a bien reçu 350 fonctionnaires en renfort au mois d’août à Roissy-CDG et à Orly. Mais ceux-ci disposent de scanners de passeports trop lents lors de la consultation de la base de données centrale. Face aux files d'attente qui ont pu atteindre trois heures, le plan B consiste à passer par les sas Parafe qui automatisent les contrôles.

Mais ces derniers ne sont pas toujours en service... Dix nouveaux le sont depuis hier à CDG 2E après une belle pagaille dimanche dernier qui a entraîné des protestations, y compris celle du PDG d’Air France-KLM bloqué dans les files d'attente. L’avion ne partira pas toutefois sans vos clients, car les bagages de soute sont déjà à bord. Les débarquer est en général plus long que d’attendre le passage de la PAF.

4- Le contrôle d'identité à l'embarquement

A la porte d’embarquement du vol, il faut présenter à la fois sa carte d’embarquement et son passeport. Cette vérification d’identité est effectuée par le personnel de la compagnie qui n’est pas formé à la détection de fausses pièces. Mais cela permet de s’assurer qu’il n’y a pas eu échange de carte d’accès à bord.

5- L'interrogation sur le voyage et le contrôle des bagages cabine

La nouveauté concerne l'embarquement, pour les vols à destination des Etats-Unis. En effet, du personnel formé à la détection de comportement interroge désormais tous les passagers. Précédemment, ce contrôle était aléatoire. Cette interrogation orale sur le voyage et sa préparation prend deux à trois minutes, avant de monter dans l'avion. Un ultime contrôle des bagages de cabine est également possible. Pour vérifier qu’il fonctionne, le personnel pourra demander à démarrer les ordinateurs et autres tablettes.

Des procédures légèrement différentes peuvent être pratiquées aux terminaux autres que le 2E à Roissy. Au départ de Paris-CDG et d’Orly, Air France, Delta, Air Tahiti Nui, La Compagnie, American Airlines, United, Openskies, Norwegian, XL Airways, Primera Air desservent ou vont desservir cet été les Etats-Unis. Norwegian a, de son côté, déjà annoncé que les comptoirs d'enregistrement pour les vols vers la destination seront désormais ouverts quatre heures avant le vol.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format