Menu
S'identifier
Transport

Volotea met les gaz sur Marseille


Publié le : 26.09.2017 I Dernière Mise à jour : 26.09.2017
{ element.images.0.titre }}
Edo Friart et Lazaro Ros (Volotea) lors de l'annonce de l'ouverture de la base marseillaise de la compagnie. I Crédit photo ©NBDC

La compagnie ouvrira une base à Marseille à compter d'avril 2018.

Premier marché de Volotea devant l’Italie et l’Espagne, la France fait l’objet de toutes les attentions et de nouveaux développements avec huit nouvelles destinations à compter du printemps prochain au départ de l’aéroport de Marseille-Provence (MP1).

Biarritz, Corfou, Caen, Héraklion, Mykonos, Santorin, Minorque et Palma de Majorque seront desservies depuis la Cité phocéenne à raison d’un à deux vols par semaine d’avril à octobre. "Certes, les aéroports demandent des vols pour la Chine alors que nous ne sommes pas capables de relier la Provence à la Normandie en direct ! Nous développons des liaisons qui n’existaient pas jusque-là", lance Edo Friart, directeur du développement international.

Ces nouvelles rotations viendront étoffer le réseau de la compagnie madrilène au départ de Marseille qui opère actuellement dix lignes (Alicante, Dubrovnik, Faro, Naples, Prague, Rennes, Split, Strasbourg, Venise et Vienne).

50 recrutements pour faire fonctionner la base de Marseille

Ainsi, en 2018, la compagnie augmentera de 60% ses capacités en proposant 290 000 sièges et se hissera dans le top 10 en nombre de passagers transportés à Marseille. En 2017, 146 000 passagers ont voyagé sur les appareils de Volotea au départ ou à destination de Marseille-Provence.

Le printemps prochain sera également marqué par l’ouverture de la 10e base européenne de la compagnie et de la 5e en France. "Nous allons recruter cinquante personnes d’ici la fin 2017 : 30 personnels de cabine locaux, 20 pilotes et un chef d’escale pour exploiter les deux appareils qui seront basés à Marseille", ont annoncé Edo Friart et Lazaro Ros, respectivement directeur du développement international et directeur général/cofondateur de Volotea.

Interrogée sur cette ouverture tardive au regard des autres bases en Province, Volotea dit avoir attendu le bon créneau pour poser ses deux B717. "Il était hors de question de se frotter à Ryanair ou à Air France. Les Marseillais veulent des vols directs et pas chers. L’ouverture de lignes constitue une vraie prise de risques mais nous nous basons sur les études réalisées par les aéroports et les offices du tourisme", explique Edo Friart. Une prise de risque de plus en plus mesurée puisque le taux de fermeture des lignes de Volotea a chuté de 15 % à 4% en cinq ans.

Selon les dirigeants, la future base de Marseille est appelée à connaître un développement, la compagnie avouant regarder vers le Maghreb et la Corse. Le bassin méditerranéen constitue son terrain de jeu favori, les managers indiquant ne pas vouloir s’attaquer au marché du long courrier.   

Les canaux de distribution traditionnels privilégiés

Volotea, qui commercialise 70% de ses billets sur son site internet, entend néanmoins privilégier les canaux traditionnels de distribution. "Nous travaillons avec les tour-opérateurs et les agences de voyage", complète Edo Friart.

Depuis ses débuts timides sur le tarmac phocéen en 2014, avec l’ouverture d’un Marseille-Venise, la compagnie madrilène a transporté 225 000 passagers. A l’été 2017, Volotea a transporté sur l’ensemble de son réseau plus de 2 millions de passagers, soit une hausse de 40% comparé à la même période de 2016.  La compagnie, qui réalise 300 M€ de chiffres d’affaires, opère une flotte de 28 avions (B717/A 319). Elle emploie 875 salariés et prévoit 250 recrutements en 2018. Son capital est détenu par trois fonds d’investissements américain et espagnols et par ses fondateurs pour 26%.

Nathalie Bureau du Colombier

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format