Menu
S'identifier
Transport

Un été offensif pour Air France


Publié le : 02.05.2017 I Dernière Mise à jour : 02.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo La compagnie veut reprendre l’offensive sur des marchés où il est menacé. ©Air France

Plusieurs innovations devraient séduire le passager aussi bien en moyen qu’en long-courrier.

Le plan stratégique Trust Together lancé le 2 novembre dernier par Jean-Marc Janaillac, le nouveau patron d’Air France-KLM, suit son cours. Il doit permettre au groupe de reprendre l’offensive sur des marchés où il est menacé par le TGV et les low cost en Europe mais aussi sur le long-courrier par les compagnie du Golfe et les deux grands groupes européens Lufthansa et IAG.

Aussi, à la fin de cette année, 44 Boeing 777 (sur 69) et 5 Boeing 787 seront équipés de la cabine Best. La croissance de 2% en sièges-kilomètres offerts s’accompagne pour le groupe Air France-KLM de l’ouverture ou de la pérennisation de 53 destinations, dont cinq pour Air France au départ de Roissy-CDG (Accra, Malé, Le Cap, Cancun). En même temps, les alliances avec de grands partenaires (Jet Airways, Singapore Airlines, China Eastern) se musclent.

Les services aux passagers se multiplient également avec l’ouverture d’un vrai salon à Roissy-CDG 2G, la création d’un salon dans le hall 1 d’Orly-Ouest, le retrofit des avions moyen-courriers Airbus 320 et 321. Sur les Navettes, une offre de restauration "HOP! à table" sera proposée.

Reste le projet Boost, l’entité qui doit permettre une baisse de coût unitaire sans être une offre low cost. Elle vise les "millennials", ces passagers de 18-35 ans très branchés qui devraient trouver dès cet automne des A320 sur le réseau européen, équipés de WiFi diffusant du contenu en boucle (sans internet).

Une progression à deux chiffres du trafic

80% du réseau européen qui alimente Roissy-CDG est déficitaire et Air France compte sur Boost pour enrayer sa chute. "Les premiers vols devraient être en machine à la fin de l’été", promet Zoran Jelkic, directeur général France d’Air France-KLM, "et les vols long-courriers à la fin du troisième trimestre pour l’été Iata 2018".

18 A320 et 10 A350 doivent ainsi voler aux couleurs de Boost (nom provisoire) en 2020 vers 26 destinations (14 en moyen-courrier et 12 en long-courrier), si les syndicats de pilotes et la direction arrivent à trouver un accord sur la productivité.

Côté trafic, l’été devrait être beau. Le marché France est assez dynamique par rapport à 2016. Le premier trimestre 2017, d’après le BSP, montre une progression à deux chiffres. La recette unitaire continue à baisser mais moins vite. Sébastien Guyot, directeur des ventes entreprises et agences, note que "le marché loisirs se porte mieux que le marché affaires, mais les deux vont bien".

Les destinations prisées sont les Antilles et les city breaks en Europe, les USA et l’Asie pour le secteur corporate. Air France, face au retrait d’Alitalia dans le partenariat avec le groupe franco-hollandais, a rajouté de l’offre en propre de France vers l’Italie mais conserve quelques code shares avec Alitalia.

Jusqu’à quand ? "Nous sommes capables de nous déployer vite et de proposer une offre là où il y a une grosse demande. La compagnie est de plus en plus agile", précise Zoran Jelkic qui garde aussi un œil avisé sur Bordeaux et l’arrivée du TGV le 2 juillet ainsi que sur La Réunion desservie cet été par la low cost French Blue.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format