Menu
S'identifier
Transport

"L'electronics ban" est aux portes de l’Europe


Publié le : 12.05.2017 I Dernière Mise à jour : 12.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo S'il est appliqué en Europe, l'electronics ban touchera plus de 350 vols chaque jour. ©Adobe Stock

Dans un communiqué, la U.S. Travel Association semble acter l'adoption de la mesure par l'administration américaine.

Alors que les autorités américaines interdisent depuis mars aux passagers de 9 compagnies aériennes reliant 8 pays musulmans aux Etats-Unis d'emporter en cabine les appareils électroniques plus grand qu'un téléphone, la mesure pourrait bien être étendue à l'Europe.

Fin avril, la presse britannique affirmait que la nouvelle administration américaine réfléchissait à l'élargissement de cette disposition, surnommée "electronics ban", mais cette fois les rumeurs vont bon train et la U.S. Travel Association, l'association de l'industrie touristique américaine, semble entériner le fait que "l'electronics ban" va bien être appliqué à l'Europe.

"Il est essentiel que le gouvernement américain communique clairement les détails de cette nouvelle politique et les raisons pour lesquelles elle est nécessaire, la réévalue continuellement pour qu'elle reste pertinente et efficace et recherche activement des protocoles qui neutralisent les menaces tout en minimisant les perturbations pour les voyageurs d'affaires et touristes", affirme Jonathan Grella, vice-président de l'association, dans un communiqué.

"S'il y a une menace terroriste, les passagers doivent la prendre au sérieux et s'adapter aux nouveaux protocoles de la meilleure façon possible", poursuit Jonathan Grella, "les menaces sont en constante évolution, et nous devons tous l'être".

Une vision radicalement différente de la prise de position de IATA fin mars. L'association des transporteurs aériens avait vertement remis en cause "l'electronics ban". "Les mesures actuelles ne constituent pas une solution acceptable à long terme aux menaces qu'elles tentent d’atténuer", avait martelé Alexandre de Juniac, qui parlait d'une "situation inacceptable".

Un entretien téléphonique UE-USA

La Commission européenne a annoncé ce jour qu'un "entretien téléphonique" aurait lieu dans la journée entre des hauts responsables européens et américains, après que Bruxelles a réclamé des informations sur une éventuelle interdiction par les Etats-Unis des ordinateurs en cabine à bord des avions en provenance d'Europe.

"Il y a un entretien téléphonique programmé plus tard aujourd'hui avec le secrétaire américain à la Sécurité intérieure John Kelly et certains ministres" de pays européens, auquel participeront deux commissaires européens, a déclaré à la presse une porte-parole de la Commission, Anna-Kaisa Itkonen.

Ce rendez-vous intervient après la demande par l'exécutif européen d'une "tenue rapide de rencontres" avec les autorités américaines, "tant au niveau technique que politique", afin de voir plus clair dans les intentions américaines.

Didier Forray

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format