Menu
S'identifier
Transport

Pour Air France, Glasgow est la destination la plus prometteuse en Europe


Publié le : 30.03.2016 I Dernière Mise à jour : 30.03.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Henri de Peyrelongue (à gauche), Dg Europe d'Air France-KLM, accueilli ce matin par les dirigeants de l’aéroport de Glasgow, devant le gâteau célébrant le vol inaugural. ©Thierry Vigoureux

Zone en croissance, le Royaume-Uni est le bon élève européen du groupe Air France-KLM.

Avec un seul vol quotidien au départ de Roissy-CDG tôt le matin vers Glasgow, Air France ne va pas révolutionner son activité moyen-courrier. C’est la seule nouveauté de la saison Iata, excepté quelques augmentations de fréquences ici et là et une desserte ponctuelle de Cracovie à l’occasion des JMJ (Journées mondiales de la jeunesse) en juillet-août.

Dans l’attente d’un accord avec ses pilotes lors de négociations qui n’avancent guère, la compagnie joue la carte du programme minimum avec une croissance annoncée pour cette saison Iata été de 0,7%.

"Glasgow est apparue comme la destination la plus prometteuse en Europe, celle à plus fort potentiel", a déclaré Henri de Peyrelongue, Dg Europe d'Air France-KLM, ce matin à l'occasion de l'inauguration de la ligne. "Outre les passagers voyageant en point à point, des flux via le hub de Roissy-CDG ont été identifiés vers la Chine, le Japon, l’Afrique du Sud et bien sûr l’Amérique du Nord. Des destinations uniques du groupe Air France-KLM sont également proposées au départ de Glasgow, comme l’Amérique du Sud. Enfin, la "combinabilité" tarifaire est un vrai atout pour un passager qui peut ainsi voyager, par exemple, à l’aller via Paris et au retour via Amsterdam."

En Ecosse, 70% des billets d'avion vendus par les pros du tourisme

Le passager écossais devrait assurer 40% à 45% du remplissage de ce nouveau vol. La moitié des passagers poursuit au-delà, en correspondance vers l’Europe du Sud ou vers les destinations long-courriers. "Nous avons de très bonnes relations avec les agences de voyages locales grâce à vingt ans de présence de KLM. Celles-ci ont immédiatement vendues le vol d’Air France", explique Nicolas Hénin, directeur commercial UK et Irlande d’Air France-KLM, un dirigeant heureux car son secteur affiche une croissance de 6%, un chiffre enviable dans le groupe. Les professionnels du tourisme assurent 70% des ventes de billets d’avion en Ecosse.

Au départ de Roissy-CDG, les Français pourront découvrir Glasgow qui a perdu sa réputation de cité industrielle pour devenir le poumon économique mais aussi un point de départ pour la route des whiskies ou des greens sur les nombreux et réputés golfs d’Ecosse, sans oublier les Highlands.

Mais sur la ligne Roissy-Glasgow, la concurrence est sévère, avec un vol quotidien EasyJet qui transporte 100 000 passagers par an (dont 20 000 Français selon les autorités touristiques). Air France reste donc saisonnière cette année et les résultats de l’été détermineront la politique à suivre en 2017. Si le trafic est au rendez-vous, trois options se présentent : mettre en ligne un avion plus grand que l’A318 de 131 sièges actuel, multiplier les fréquences quotidiennes ou allonger la saison de desserte. Une combinaison des trois options n’est pas exclue.

Thierry Vigoureux, à Glasgow

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format