Menu
S'identifier
Transport

Les ordinateurs restent autorisés sur les vols vers les Etats-Unis


Publié le : 29.06.2017 I Dernière Mise à jour : 29.06.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Ce n'est que si les compagnies aériennes n'appliquent pas les nouvelles mesures de sécurité qu'elles seront contraintes de bannir les ordinateurs portables. ©Adobe Stock

L'administration américaine a décidé d'imposer de nouvelles mesures de sécurité plus strictes sans généraliser l'interdiction des ordinateurs portables à bord des avions. 

Il n’y aura finalement pas d’electronics ban. Washington vient en effet d’imposer de nouvelles mesures, qui consistent notamment en des contrôles "plus serrés" sur les passagers à destination des Etats-Unis, et des "vérifications accrues" de leurs appareils électroniques, mais a renoncé à interdire les appareils électroniques à bord.

Ce n'est que si les compagnies aériennes n'appliquent pas ces nouvelles mesures qu'elles seront contraintes de bannir les ordinateurs portables - et autres appareils électroniques plus gros qu'un téléphone - non seulement de la cabine de leurs avions mais aussi des soutes.

Pour rappel, le 21 mars, invoquant un risque d'attentats, les autorités américaines avaient interdit aux passagers en provenance de dix aéroports, situés dans huit pays arabes et en Turquie, de transporter en cabine ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques.

Le Royaume-Uni leur avait emboîté le pas, prenant une mesure similaire limitée à six pays.

280 aéroports concernés

Les compagnies aériennes, et bon nombre de leurs passagers, redoutaient que les Etats-Unis n'étendent cette interdiction, notamment aux vols en provenance d'Europe. A la place, Washington a décidé d'imposer de nouvelles mesures de sécurité aux compagnies et aux 280 aéroports ayant des vols à destination des Etats-Unis, a expliqué le ministre de la Sécurité intérieure, John Kelly.

Outre les contrôles accrus sur les passagers et leurs appareils électroniques, d'autres mesures viseront à réduire le risque d'attentat commis par du personnel d'aéroport ou de la compagnie, a-t-il précisé.

Il souhaite également que d'autres pays exigent, eux aussi, des mesures de contrôle accrues. "Si nous n'augmentons pas tous nos normes de sécurité, les terroristes, qui voient le transport aérien comme une cible idéale, trouveront et attaqueront le maillon faible", a-t-il indiqué.

C.P. (Avec AFP)

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format