Menu
S'identifier
Transport

Irma crée une polémique sur les tarifs aériens


Publié le : 11.09.2017 I Dernière Mise à jour : 11.09.2017
{ element.images.0.titre }}
Les compagnies ont été accusées à tort de pratiquer des tarifs très élevés au lendemain du passage d'Irma. I Crédit photo ©Pixabay

De fausses rumeurs accusent les compagnies d'avoir gonflé leurs tarifs. Or elles ont mis en place aux Antilles des offres commerciales spécifiques après le passage de l'ouragan.

Parmi les polémiques nées après le passage d’Irma aux Antilles, une rumeur partie des réseaux sociaux affirme qu'Air France demande 900€ pour changer la date d’un vol retour de Saint-Martin. D’autres rumeurs signalent une hausse des tarifs depuis les Antilles vers la métropole. Une pétition en ligne a même été signée par près de 50 000 personnes.

Air France a démenti, indiquant avoir mis en vente, au début du week-end, un tarif "rapatriement" avec des billets à 300€ jusqu'au 19 septembre pour les sinistrés. En effet, en machine, trouve-t-on des Pointe-à-Pitre-Orly à 301€ les 11, 12, 13 septembre, mais à 1 222€ le 14, puis, à nouveau, à 301€ les jours suivants. Ces offres ont été étendues à des vols via Fort-de-France ou Cayenne, quand les retours depuis la Guadeloupe sont saturés.

Au départ de Saint-Martin-Juliana, utilisable actuellement que par des avions d’Etat, aucun vol Air France n’est en machine avant le 2 octobre vers CDG où le trajet simple ressort à 1 054€.

Des billets non surtaxés

Air Caraïbes propose un tarif Antilles-métropole à 264€ le trajet. Mais celui-ci n’est pas accessible en machine, les vols ayant été fermés à la vente jusqu’au 20 septembre. Ces billets sont proposés uniquement au comptoir de l’aérogare de Pointe-à-Pitre, ce qui permet de les réserver aux réfugiés de Saint-Martin et de Saint-Barth.

Outre un vol en A350, la compagnie du groupe Dubreuil a d’ailleurs affrété hier un deuxième long-courrier A330-300 offrant trente sièges supplémentaires au programme. Ce qui a permis, avec les no shows, de ramener à Paris ce matin soixante sinistrés d’Irma de plus.

Corsair, qui affiche complet sur Pointe-à-Pitre jusqu’au 13 septembre, offre un tarif "one way" également à 264€, vendu jusqu’au 14 septembre, pour des voyages jusqu’au 30 septembre. La compagnie du groupe TUI envisage aussi de proposer un vol supplémentaire vers La Havane.

Du côté des compagnies américaines, Delta Airlines a plafonné les tarifs à 399 dollars pour les vols depuis le sud de la Floride jusqu'au 13 septembre. La compagnie renonce à tous les frais de bagages et d'animaux de compagnie pour les clients voyageant vers ou depuis les villes couvertes par ce que les Américains appellent "une exonération pour raison météorologique" délivrée pour la région cette semaine.

Des vols supplémentaires ont été prévus depuis Palm Beach, Fort Lauderdale et Key West vers Atlanta, le principal hub de Delta. Les clients, dont les vols sont annulés ou retardés de plus de 90 minutes, ont droit à un remboursement.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format