Menu
S'identifier
Transport

Grève des contrôleurs : un vol sur cinq annulé demain à Orly


Publié le : 27.04.2016 I Dernière Mise à jour : 27.04.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Au départ d'Orly, les compagnies aériennes doivent réduire de 20% leurs programmes jeudi. ©Bair175/Wikipedia

La troisième grève du mois des contrôleurs aériens risque de provoquer aussi des retards sur l’ensemble des aéroports français.

La Direction générale de l’aviation civile estime que la grève du contrôle aérien prévue demain impactera essentiellement l’aéroport d’Orly. Elle demande en conséquence aux compagnies aériennes d’abattre de 20% leurs programmes, c’est-à-dire d’annuler un vol sur cinq. Ces vols supprimés au départ de Paris auront donc des conséquences à destination en province et à l’étranger.

Des retards sont également possibles. Air France qui prévoit les mesures commerciales classiques de report et d’annulation sans frais pour les passagers, assurera tous ses vols long courriers au départ d’Orly. Et pour cause, la grève ne concerne pas les vols à destination des départements d’outremer, ceux opérés par Air France d’Orly. La Corse reste aussi hors du périmètre de la grève afin de garantir la continuité territoriale.

Transavia qui doit en plus faire face aujourd’hui à la grève allemande sur sa base de Munich, annule demain six rotations au départ d’Orly (Barcelone, Prague, Londres-Luton, Venise, Munich et Porto). HOP ! Air France, principal opérateur d’Air France à Orly-Ouest n’était pas en mesure d’indiquer quels vols allaient être sacrifiés. La fusion des filiales ne s’est pas encore traduite au niveau de la transparence des opérations.

Des perturbations pour rejoindre CDG

Contre le projet de loi El-Khomri, ce mouvement de grève est lancé par l’USAC-CGT, premier syndicat à la Direction générale de l’aviation civile, ce qui n’est pas synonyme de premier syndicat du contrôle aérien. Il est particulièrement bien représenté à la tour de contrôle d’Orly. Mais le SNCTA, syndicat majoritaire, lui, ne fait pas grève, ce qui explique que des aéroports comme Roissy-CDG ne soient pas touchés.

Attention, pour rejoindre l’aéroport de Roissy-CDG de Paris, il faut s’attendre demain à des perturbations sur le RER B suite à un préavis déposé par la CGT. Un train sur deux est prévu au départ de gare du Nord vers Roissy-CDG et deux sur trois vers le sud et Saint-Rémy les Chevreuse. L’interconnexion, supprimée, imposera de changer de train gare du Nord.

En revanche, après la grève très suivie mardi de la SNCF, 90% des trains devraient être assurés sur l’ensemble du réseau national.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format