Menu
S'identifier
Transport

French Blue vole désormais en A350


Publié le : 21.08.2017 I Dernière Mise à jour : 21.08.2017
{ element.images.0.titre }}
Tour Hebdo est monté à bord du nouvel A350 de French blue livré ce matin. I Crédit photo ©Thierry Vigoureux

La compagnie low cost du groupe Dubreuil dessert donc La Réunion avec un avion neuf.

Avec deux semaines de retard, le premier A350-900 commandé par French blue, la low-cost du groupe vendéen Dubreuil, a été livré par Airbus aujourd’hui, à peine 24 heures avant sa mise en service en vol régulier sur la liaison Paris-Orly-Saint-Denis de La Réunion. L’appareil, comme son jumeau qui arrivera mi-2018, offre 411 sièges (35 passagers en classe Premium et 376 en Economie). A peine moins que les Boeing 777 des concurrents Air France et Air Austral qui coûtent 15% de plus à exploiter au siège.

French blue a ouvert la desserte de La Réunion le 16 juin dernier, dans un premier temps avec un A330-300 qui volait auparavant vers Punta Cana, une ligne transférée depuis à la compagnie sœur Air Caraïbes. Cet avion de 28 sièges Premium et 350 en économique a été secondé par un appareil "intérimaire" de même capacité emprunté à Air Caraïbes pour assurer cet été jusqu’à huit fréquences aller et retour par semaine. Mais l’arrivée de l’A350 permet d’offrir 33 sièges de plus et une belle capacité de fret en soute, ce qui peut contribuer à modérer le prix du billet des passagers.

Hausse du trafic global vers La Réunion

Les récents chiffres de l’aéroport de La Réunion saluent le succès de la nouvelle venue. En juillet, French blue, avec 21 000 passagers transportés, a pris 15% de parts de marché sur la desserte de la métropole, ce qui est considérable pour un premier mois complet d’exploitation. Le trafic a crû globalement (Air France, Air Austral, Corsair, XL Airways compris) de 16,2%, ce qui montre une fois de plus que l’arrivée d’un opérateur supplémentaire avec des tarifs à la baisse booste le trafic. Les équipages de French blue ont d’ailleurs noté sur les vols une proportion plus importante de passagers indiquant qu’ils prenaient l’avion pour la première fois.

A la direction de la compagnie low-cost, on confirme que les prévisions budgétaires sont largement respectées, ce qui pourrait laisser augurer une rentabilité d’exploitation dès la première année. La ligne métropole-Réunion offre la particularité d’être très peu saisonnière et comporte deux hautes saisons. A celle des vacances scolaires en métropole s’ajoute celle de la pause des écoles dans l’hémisphère sud, de décembre à mi-janvier. Aussi, les huit fréquences actuelles (un vol quotidien et un deuxième  le week-end) reviendront à sept courant septembre avant de revenir à huit en décembre.

Un deuxième A350 mi-2018

A noter qu'au moins la moitié des billets est commercialisée directement sur le site de la compagnie. Par ailleurs, l’ouverture d’un comptoir de vente à l’aéroport de Saint-Denis a permis d’accepter les "bons de continuité territoriale", un système d’aide aux passagers locaux propre à La Réunion. "Mais les agences de voyages réunionnaises ont bien joué le jeu et nous ont beaucoup aidé", note Sophie Hocquez, directrice commerciale (ex-Voyages-SNCF.com), une des dix salariés au sol de French blue.

Avec l’arrivée d’un deuxième A350 dans un peu plus de huit mois, French blue va disposer de nouvelles capacités. Jean-Paul Dubreuil, patron du groupe éponyme, et Marc Rochet, patron d’Air Caraïbes et de French blue, indiqueront à la rentrée, peut-être à l’occasion d’IFTM-Top Resa, quelles nouvelles destinations seront proposées par la low cost long-courrier.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format