Menu
S'identifier
Transport

Finnair booste la classe économique de l’A350 vers la Thaïlande


Publié le : 23.09.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Finnair bénéficie des connexions rapides sur son hub d'Helsinki vers l'Asie. ©Finnair

La compagnie basée à Helsinki poursuit sa croissance vers l’Asie grâce à des correspondances séduisantes.

A Roissy-CDG, Finnair vient de passer en troisième position des compagnies vendues vers l’Asie via un hub, se félicite Javier Roig, directeur Europe du Sud de Finnair, rencontré à IFTM Top Resa. Elle se place derrière Aeroflot et Austrian Airlines mais devant KLM et Lufthansa.

Ce résultat, fruit d’efforts des équipes commerciales, bénéficie du hub de petite taille à Helsinki, où les correspondances sont rapides. Le temps de voyage est également raccourci par le trajet, la route orthodromique, celle la plus courte sur une sphère, passant par la Finlande.

Autre atout, ce pays situé à une extrémité de l’Europe est peu soumis aux retards du contrôle aérien. Aussi Finnair France note que 15% des passagers au départ des cinq quotidiens de Paris continuent vers l’Asie, 25% poursuivent en Finlande et en Laponie, les 60% restants étant une clientèle point à point. Les offres de correspondance au départ de Nice (cinq vols par semaine, sauf de janvier à mars) sont également prometteuses pour les correspondances.

10% des pax entre la France et l'Asie voyagent en classe affaires

Nouvelle possibilité offerte aux passagers, le "stop-over Finland" permet de faire gratuitement une escale à Helsinki. Cette facilité est autorisée quel que soit le tarif, même s’il est en promotion. De plus, pour un séjour de 24 heures, il est possible de laisser ses bagages de soute enregistrés à l’aéroport.

Finnair, pour mieux séduire sa clientèle, met en ligne sur l’Asie l’A350, le dernier-né d’Airbus, dont le septième exemplaire doit être livré ces jours-ci, destiné à la ligne de Singapour. Ces avions sont configurés avec 297 sièges mais deux d’entre eux livrés l’an prochain en proposeront 330 pour répondre au profil de la destination Thaïlande.

Ces 10% de sièges économiques seront installés grâce à une légère diminution des sièges affaires, moins demandés par ce marché. Notons toutefois que 10% des passagers au départ de France à destination de l’ensemble de l’Asie voyagent en classe affaires.

Grâce à un report sur les destinations du Nord de l’Europe comme la Norvège ou encore l’Islande, Finnair ne connaît pas la désaffection de la clientèle japonaise vis-à-vis du Sud de l’Europe après les attentats. Une quatrième destination, Fukuoka, a même été ouverte au Japon, alors que KLM l’a fermée.

T.V.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format