Menu
S'identifier
Transport

Etihad affiche des pertes en 2016


Publié le : 28.07.2017
{ element.images.0.titre }}
Les pertes d'Etihad en 2017 se chiffrent à près de deux milliards de dollars. I Crédit photo ©Wikipedia

Les prises de participation dans des compagnies déficitaires et une mauvaise gestion des couvertures carburant ont pesé sur les comptes l'an passé.
 

La compagnie dubaïote affiche de lourdes pertes pour l’exercice 2016, de l'ordre de 1,87 milliard de dollars pour 8,36 milliards de chiffre d’affaires. Le bénéfice en 2015 était de 103 millions de dollars et le CA de 9 milliards. Selon le communiqué de la compagnie, ces pertes sont dues "à hauteur de 808 millions de dollars à certains actifs et risques financiers avec les partenaires, principalement Alitalia et Airberlin".

Ces mauvais choix ont causé le départ du patron James Hogan le 1er juillet dernier. Sa gestion n’avait également pas été pertinente en matière de couverture carburant où il avait misé sur un pétrole cher. "Nos positions de couverture de carburant, qui ont aidé à gérer les dépenses en carburant pendant l'explosion des prix du pétrole tout en ayant eu une incidence importante sur notre base de coûts l'année dernière, se réduiront en 2017. Nous observons également des améliorations prometteuses dans la contribution faite par nos stratégies de revenus auxiliaires et nous prévoyons qu'ils compensent une partie de la diminution du rendement", explique Peter Baumgartner, nouveau PDG d'Etihad Airways.

Le taux de remplissage en baisse

En effet, la compagnie rend payant le service chauffeur pour les classes Business et First, ce qui va différencier Etihad de Qatar Airways, Emirates ou Oman Air. Une nouvelle option payante "Siège sans voisins" apparaît en classe Economique. Lors de la réservation sur GDS, il sera possible d’acquérir aux "enchères" jusqu'à trois sièges vides à côté du sien, sous réserve de la disponibilité et de la configuration de la cabine.

Plusieurs clignotants sont au rouge chez Etihad comme le remplissage des avions de 78,6% en 2016 contre 79,4% en 2015. Certes, le nombre de passagers augmente légèrement de 17,6 millions à 18,5 millions, grâce à des avions de plus grande capacité mais très légèrement moins nombreux (119 contre 121 l'année précédente). Aussi, les économies restent à l’ordre du jour. En 2016, la compagnie aérienne a lancé un programme Right Size & Shape qui a généré des économies d'un total de 4% grâce à des réductions d'effectifs. D'autres mesures seront mises en place d'ici la fin de cette année.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format