Menu
S'identifier
Transport

Emirates réduit ses fréquences vers les Etats-Unis


Publié le : 20.04.2017 I Dernière Mise à jour : 20.04.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Emirates va revoir ses fréquences sur 5 de ses 12 liaisons vers les Etats-Unis. ©Wikimedia

La compagnie aérienne dubaïote pointe du doigt les décisions de l'administration Trump et les conséquences de l'Electronics Ban.

Alors que les Etats-Unis ont mis en place, le mois dernier, une nouvelle réglementation destinée à restreindre le transport en cabine d'appareils électroniques sur certains vols au départ du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, les premières conséquences semblent se faire sentir du côté des compagnies aériennes visées.

Emirates annonce ainsi la prochaine réduction de ses fréquences sur 5 de ses 12 liaisons à destination des Etats-Unis. D'ici l'été, la compagnie aérienne prévoit le passage de deux vols par jour à un vol quotidien à destination de Boston, Los Angeles et Seattle. Et, dès le mois de mai, les liaisons vers Fort Lauderdale et Orlando baisseront d'un vol par jour à 5 vols par semaine.

La compagnie aérienne dubaïote met en avant une baisse du trafic et pointe sans l'ombre d'un doute la politique de l'administration Trump. 

Une décision commerciale

"Les récentes mesures prises par le gouvernement américain concernant la délivrance de visas d'entrée, les contrôles de sécurité accrus et les restrictions sur les appareils électroniques en cabine ont eu un impact direct sur l'intérêt des consommateurs et la demande de transport aérien aux États-Unis", a indiqué un porte-parole de la compagnie.

Emirates, qui se plie à la demande américaine depuis le 25 mars dernier, a pourtant tenté de limiter les conséquences de l'Electronics Ban en lançant une campagne de communication sur les réseaux sociaux pour rappeler le caractère exhaustif de son programme de divertissement à bord.

La compagnie aérienne a aussi mis en place un service gratuit pour permettre aux passagers de conserver leurs appareils électroniques sur leur premier vol à destination de Dubaï puis de pouvoir confier leurs matériels à la porte d'embarquement du second vol vers les Etats-Unis, et inversement au retour. Des initiatives visiblement insuffisantes pour maintenir son attractivité.

Didier Forray

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format