Menu
S'identifier
Transport

Emballement médiatique autour de la direction de IATA


Publié le : 30.08.2017 I Dernière Mise à jour : 30.08.2017
{ element.images.0.titre }}
Alexandre de Juniac reste PDG de IATA (à gauche), Goh Choon Phong (milieu) a été élu président du conseil d'administration en juin 2017 et Akbar al-Baker (à droite) lui succèdera en juillet 2018. I Crédit photo ©DR

Plusieurs médias ont fait mousser l'élection du PDG de Qatar Airways, créant un effet boule de neige. Retour sur les faits !

Depuis quelques jours, certains médias français et étrangers relaient, à coup de grands titres, l'élection du PDG de Qatar Airways, Akbar al-Baker, au poste de président du conseil d'administration de IATA, l'association internationale transport aérien. "Akbar Al Baker (Qatar Airways) prendra la direction de IATA en 2018", peut-on lire chez un de nos confrères. "Le PDG de Qatar Airways dirigera l'IATA en 2018", écrit un autre.

Chez IATA, on s'étonne de cet emballement médiatique. Et l'association de remettre les choses en ordre en rappelant que le président et directeur général de IATA est, et reste, le français Alexandre de Juniac, ancien PDG d'Air France. Ce dernier a été nommé à la tête de l'association le 1er septembre 2016 et son mandat n'a pas de limite dans le temps.

Nommé au conseil d'administration des gouverneurs

Akbar al-Baker, le PDG de Qatar Airways, a quant à lui été élu en juin dernier au poste de "Chairman of the IATA Board of Governors", c'est-à-dire président du conseil d'administration des gouverneurs. Un poste plus technique. Il prendra ses fonctions le 1er juillet 2018 pour un an. Dans l'intervalle, de juillet 2017 à juin 2018, le poste revient au PDG de Singapore Airlines, Goh Choon Phong, dont l'élection est passée inaperçue dans les médias. Les deux élections ont pourtant eu lieu en juin dernier lors de la 73ème assemblée générale annuelle de IATA à Cancún. Goh Choon Phong succède à Willie Walsh, PDG d'IAG.

Pourquoi l'élection d'Akbar al-Baker a-t-elle un tel écho aujourd'hui ? Notre source chez IATA affirme que Qatar Airways n'y est pour rien mais que, suite à la publication d'un communiqué le 27 août dernier par la compagnie du Golfe, une certaine confusion s'est emparée des journalistes. Internet a fait le reste !

Didier Forray

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format