Menu
S'identifier
Transport

Contrôle aérien : nouvelle grève demain en attendant celle du 3 juin


Publié le : 25.05.2016 I Dernière Mise à jour : 25.05.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo La diminution des effectifs des agents chargés de superviser la sécurité aérienne est la principale revendication des syndicats de l’aviation civile. ©Airborne06 / Wikipedia

Demain 15% du trafic d’Orly sera abattu tandis que tous les syndicats de l'aviation civile appellent à la grève du 3 au 5 juin.

Bis repetita, les passagers des compagnies aériennes ont désormais leur rendez-vous du jeudi avec les grévistes Usac-CGT du contrôle aérien. Conséquence pratique, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) demande aux compagnies aériennes de réduire de 15% leur trafic au départ et à destination d’Orly pour la journée de demain. Cet allégement de vols à majorité domestique permet d’adapter la capacité globale du ciel français au mouvement de grève.

Dans les autres aéroports, outre les annulations des vols venant d’Orly dans le cadre des 15%, des retards sont possibles. On sait toutefois que les mouvements de grève ne concernent pas les liaisons à destination de la Corse et d’outre-mer. Les vols supprimés doivent être indiqués dans la journée sur les sites web des compagnies aériennes. Généralement, il s’agit de destinations multifréquences, ce qui demande au passager d’adapter ses horaires.

Une réunion de négociations prévue le 31 mai

La semaine prochaine, ce n’est pas le jeudi mais pendant trois jours à compter du vendredi 3 juin que les principaux syndicats de l’aviation civile (Usac-CGT, Unsa, SNCTA, FO et Spac-CFDT) prévoient de faire grève.

Les préavis ont été déposés ou sont en cours, mais la DGAC indique qu'une "prochaine et a priori dernière" réunion de négociations sur le cadre social s'appliquant aux agents chargés de superviser la sécurité aérienne est programmée le 31 mai, "à la suite de laquelle on saura si les préavis sont maintenus ou pas".

La diminution des effectifs (du même ordre que celle de l’ensemble de la fonction publique) est la principale revendication. Les syndicats réclament également des revalorisations de primes, diverses mesures statutaires et l'amélioration des conditions de départs à la retraite.

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format