Menu
S'identifier
Transport

Air France : de bons résultats en 2016 mais insuffisants pour garantir l’avenir


Publié le : 16.02.2017 I Dernière Mise à jour : 16.02.2017
{ element.images.0.titre }}
De gauche à droite : Frédéric Gagey (directeur financier d'Air France-KLM), Pieter Elbers (DG de KLM), Jean-Marc Janaillac (PDG d'Air France-KLM) et Franck Terner (DG d'Air France). I Crédit photo ©Thierry Vigoureux

En 2016, les bénéfices d’Air France-KLM sont dus aux deux tiers aux résultats de KLM.

C'était une première pour Jean-Marc Janaillac. Le PDG d’Air France-KLM, nommé en juillet dernier, a présenté ce matin les comptes annuels du groupe. Le bénéfice net s'est élevé à 792 millions d'euros, contre 118 millions en 2015. L’augmentation globale de 4% du nombre de passagers transportés (93,4 millions) est plus importante chez KLM que chez Air France. La compagnie batave est la bonne élève du groupe, de même que la filiale Transavia Holland.

"Les résultats sont en progression malgré un environnement concurrentiel et le contexte des attentats. Une deuxième approche permet de dire que, malgré la baisse du coût du pétrole, nos résultats sont toujours en retard par rapport à nos concurrents ", constate le patron du groupe. "On ne peut pas rester immobile et il faut trouver les moyens de financer une croissance rentable."

D’où les vingt-six projets du plan "Trust Together" qui prévoient notamment la création de Boost, une compagnie à coûts réduits permettant de reconquérir des parts de marché. Citons notamment le gain de dix minutes de vol de plus par appareil moyen-courrier prévu à l’été. Au total, cela représentera deux à trois avions de plus sans investissement et la possibilité d’ouvrir 45 routes pour Air France-KLM. Une croissance de 2 à 3% par an est programmé jusqu’en 2020.

Contexte social toujours tendu chez Air France

Certains analystes financiers évoquent la possibilité d’une augmentation de capital. "Compte-tenu du cash-flow confortable, il n’y a aucune urgence", a indiqué Frédéric Gagey, directeur financier du groupe. Mais en même temps, il n’y en aurait pas assez pour investir suffisamment dans la flotte et assurer une montée en gamme. "Nous devons trouver les moyens de financer une croissance plus importante", indique Jean-Marc Janaillac en mettant en avant Trust Together.

Mais la situation reste précaire, faute d’avancées sociales certaines avec le personnel navigant. Deux points sont à négocier avec les pilotes, indique Franck Terner, PDG d’Air France : "Dans quelles conditions sera créée Boost et comment stabiliser les coûts pilotes d’ici à 2020 ?" Les négociations se sont déroulées entre décembre et janvier.

Le 8 février dernier, constatant que les points de vue ne convergeaient plus, la direction d’Air France a mis l’accord à la signature jusqu’au 24 février. Mais le SNPL, syndicat majoritaire des pilotes, tient deux jours plus tôt un conseil de direction. Comme celui-ci peut demander au bureau de lancer une consultation par référendum de ses adhérents, la date-limite pour la signature peut encore glisser.

Avec le personnel de cabine d’Air France, un accord n’est pas nécessaire pour créer une compagnie. "L’objectif de stabiliser les coûts provoque des discussions qui ne sont pas faciles, note Franck Terner, mais il y a là aussi une date-butoir au 28 février. C’est celle de la fin de l’accord collectif. Nous sommes donc en phase finale mais il est trop tôt pour dire si cela se passe mal ou bien."

Thierry Vigoureux

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format