Menu
S'identifier
Technologie

Catastrophes naturelles : le digital au secours des touristes


Publié le : 24.03.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Dans une région où le tourisme joue un rôle aussi prépondérant, les professionnels semblent encore bien démunis face aux risques souvent sous-estimés de catastrophe naturelle. © Hokusai / Metropolitan Museum of Art

La Guadeloupe accueillait mardi dernier Caribe Wave, exercice annuel du système d’alerte aux tsunamis et autres risques côtiers dans les Caraïbes mis en place par l’Unesco.

L’initiative de prévention des risques de tsunami Caribe Wave regroupait cette année encore de nombreux acteurs du tourisme. En vue d’améliorer leur sensibilisation au danger posé par les catastrophes naturelles, un groupement d’experts en digital avait également fait le déplacement aux Caraïbes. Visant à utiliser les possibilités offertes par la technologie en vue de protéger les habitants, cette mission a pour sigle #HAND (Hackers Against Natural Disasters).

Guillaume Cromer, directeur du cabinet d'ingénierie ID-Tourism et président de l'association Acteurs du Tourisme Durable, s'est rendu à Marie-Galante pour appuyer les hackers à faire le lien avec les professionnels du tourisme et de l'hôtellerie. Objectif : mettre en place les solutions les plus efficaces pour permettre aux salariés des entreprises touristiques d’alerter le plus rapidement possible leurs clients et ainsi les évacuer vers les zones refuges les plus proches.

Le sujet est aujourd'hui peu évoqué dans le cadre des politiques de responsabilité sociétale des entreprises du secteur, alors même que le tourisme international et les ventes de bateaux de croisières sont en pleine croissance. Les premiers résultats d’une enquête ID-Tourism auprès des professionnels locaux démontrent que la majorité des acteurs du secteur n'est guère informée de l’attitude à adopter en cas de tsunami.

Cartographier les zones sensibles pour définir les refuges à proximité

Pour cette raison, #HAND cherche à développer des solutions pour appuyer les professionnels, comme la création d'une application capable de donner rapidement l'alerte aux voyageurs et ainsi leur permettre de rejoindre la zone de refuge la plus proche en géolocalisation à l'aide d'Open Street Map. D’après ID-Tourism, ces solutions pourraient également s’appliquer "pour réfléchir à l'impact d'autres problématiques de sécurité des voyageurs, comme les attentats".

Près d’une cinquantaine de pays et territoires sont aujourd’hui partie prenante au programme Caribe Wave, mis en place sous l’égide de l’Unesco. Dans une région où le tourisme joue un rôle aussi prépondérant, les professionnels semblent encore bien démunis face aux risques souvent sous-estimés de catastrophe naturelle.

Plusieurs scénarios catastrophe étaient envisagés dans le cadre de l’exercice Caribe Wave organisé le 21 mars 2017 : séisme de magnitude 7,9 sur la côte Caraïbe du Costa Rica, séisme de magnitude 8,2 au large de Cuba, et enfin séisme de magnitude 8,5 au nord-est des Petites Antilles. Dans ce cas de figure, une vague de vingt mètres de hauteur s’avancerait vers Pointe-à-Pitre. Habitants et touristes disposeraient alors de moins d'une demi-heure pour se mettre à l'abri...

S.T.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format