Menu
S'identifier
Réceptif

L'ESTA européen concernera-t-il également les Britanniques ?


Publié le : 24.02.2017 I Dernière Mise à jour : 24.02.2017
{ element.images.0.titre }}
Le port de Douvres, l'un des principaux points de départ des ferries traversant la Manche. Si l’initiative d'un ESTA européen devait se concrétiser, reste à savoir quelles règles s’appliqueraient I Crédit photo aux détenteurs de passeports délivrés par le Royaume-Uni. © Gary Bembridge / Flickr

D’après le ministre de l’Immigration Robert Goodwill, l’introduction par l'UE d'un système similaire à celui des Etats-Unis pour l’entrée des visiteurs pourrait concerner les Britanniques.

Conséquence du Brexit, les institutions européennes examinent actuellement les modalités qui encadreront bientôt les déplacements des sujets de Sa Majesté en direction des pays de l’UE. L’immigration et la thématique des frontières ayant figuré au cœur de la campagne de l'été dernier, le sujet devrait faire l’objet d’une attention toute particulière outre-Manche.

Robert Goodwill, ministre conservateur de l’Immigration, a ainsi rappelé devant le parlement britannique que l’UE envisageait d’instaurer un système semblable à celui de l’Electronic System for Travel Autorization (ESTA) américain, modèle depuis adopté par plusieurs autres destinations. Si l’initiative devait se concrétiser, reste à savoir quelles règles s’appliqueraient aux détenteurs de passeports délivrés par le Royaume-Uni.

Cité par nos confrères de The Independent, Robert Goodwill a indiqué que "les Britanniques sont habitués au système de l’ESTA, c’est pourquoi nous observons avec intérêt comment un projet européen pourrait se développer, avec les similarités et différences qu’il présentera par rapport au modèle américain."

"Il ne s’agit pas que du transport aérien, cela pourrait également concerner les ferries, ou les autres points d’entrée frontaliers vers l’Union européenne," a également affirmé le ministre britannique de l’Immigration, précisant cependant qu’il était encore trop tôt pour connaître les conséquences concrètes d’une telle mesure et les détails de sa mise en œuvre.

Une formalité qui contredirait les promesses des partisans du Brexit

À l’heure actuelle, les voyageurs étrangers souhaitant visiter les Etats-Unis doivent s’acquitter d'un paiement 14 dollars afin de finaliser leur demande d’ESTA. Ce processus en ligne automatisé vise à contrôler puis autoriser au préalable l’entrée des visiteurs sur le territoire américain en vue d'un séjour de tourisme, et ce pour une durée pouvant atteindre 90 jours.

L’instauration possible d’un ESTA européen n’est cependant pas du goût de tous les législateurs britanniques. Pour Alan Brown du Scottish National Party, par ailleurs membre de l'European Scrutinity Committee de la Chambre des communes, "un ESTA prend du temps et coûte de l’argent, et c’est un processus qui doit être répété."

La mise en place d’un tel système irait par ailleurs à l’encontre des promesses des partisans du Leave, qui avaient affirmé que le déclenchement du Brexit n’entraînerait pas l’instauration de procédés similaires à l'obtention d'un visa dans le cadre des déplacements transfrontaliers avec le reste de l’Europe.

Le gouvernement conservateur de Theresa May a également annoncé qu’il avait l’intention de conserver les accords passés avec l’Irlande dans les années 1920, établissant une Zone commune de voyage (Common Travel Area) pour les îles britanniques.

Simon Thollot

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format