Menu
S'identifier
Réceptif

Le gouvernement met en place un "comité d'urgence économique" pour le tourisme


Publié le : 30.06.2016 I Dernière Mise à jour : 30.06.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères en charge du Tourisme, présidera la première réunion du Comité d'urgence économique pour le secteur au mois de juillet. ©wikipedia

Face aux difficultés du secteur, ce comité rassemblera les services de l'Etat, les représentants des collectivités territoriales et les professionnels. Première réunion est prévue en juillet.

Face aux difficultés rencontrées ces derniers mois par les acteurs du tourisme en France, le gouvernement a annoncé mercredi la mise en place d'un "comité d'urgence économique" pour le secteur.

"Dans un contexte difficile qui a vu reculer la fréquentation au premier semestre, son objectif sera d'examiner les chiffres et d'évaluer l'impact des mesures de relance déjà mises en place, à l'instar du plan de promotion de la destination Paris lancé le 30 mai dernier avec la Ville de Paris et la Région Ile-de-France", souligne le ministère des Affaires étrangères et du Développement international dans un communiqué.

Ce comité rassemblera les services de l'Etat, les représentants des collectivités territoriales et les professionnels. Le ministre Jean-Marc Ayrault en présidera la première réunion au mois de juillet.

Chute de la fréquentation

Encore fragilisés par les attentats et l'état d'urgence, les professionnels du tourisme français ont subi un début de saison calamiteux, pénalisés par les grèves à répétition qui renforcent la frilosité des clients étrangers et une météo désastreuse.

L'un des syndicats d'hôteliers et de restaurateurs, le Groupement national des indépendants (GNI), avait d'ailleurs demandé fin mai au ministre de l'Economie de réunir à nouveau la cellule de continuité économique, créée au lendemain des attaques terroristes parisiennes, pour faire face à la chute chronique de fréquentation.

Le tourisme représente 7% du PIB de la France et 2 millions d'emplois directs et indirects.

Le gouvernement prévoit par ailleurs la tenue, à l'automne, d'une deuxième Conférence nationale du tourisme, qui devrait permettre de "faire le point sur la mise en oeuvre des mesures engagées l'an dernier". 

Avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format