Menu
S'identifier
Réceptif

Etude Ipsos/Spella : Paris n'est pas la capitale préférée des touristes


Publié le : 02.05.2016
{ element.images.0.titre }}
La gestion des files d'attente à Paris est pointée du doigt par les internautes. I Crédit photo ©Jane.B/Pixabay

Selon la dernière étude Ipsos/Spella, la capitale française ne parvient pas à se hisser dans le haut du classement. En cause : sa cherté et le manque d'accueil notamment.

Paris n'est que la neuvième capitale préférée des touristes. C’est ce que révèle l'étude Ipsos/Spella sur le tourisme et l’hôtellerie. Cinq années de données, générées par 1,5 million de touristes qui ont rédigé 3,7 millions d'avis sur Internet, ont été analysées par les deux sociétés.

Les offres hôtelière et culturelle, les attractions touristiques, les transports ou encore la sécurité sont autant de critères d'évaluation pris en compte dans cette nouvelle étude.

A en juger les premiers résultats, Paris a de la marge de progression. La capitale française se situe dans le top 10, derrière Rome, Pékin, Shanghai, Rio, Venise, Berlin, Singapour et Sydney.  

Les notes des internautes révèlent en effet que "62% des touristes jugent le prix des hôtels parisiens excessif pour les services proposés et 82% parlent négativement de la réservation de leur chambre en termes d'accueil et de réception".

"Le manque de transports, en particulier à l'aéroport Charles-de-Gaulle, et des problèmes dans les attractions touristiques comme les files d'attente et la sécurité" sont aussi les gros points noirs relevés par l'étude. La décoration des hôtels est de son côté jugée "datée" dans l'ensemble.

Quelques points positifs toutefois : Paris est la ville la mieux notée en terme d'offre culturelle et "73% des commentaires apprécient la situation géographique des hôtels"

Une étude d’un genre nouveau

L'institut français de sondages Ipsos et la société belge de collecte de données Spella assurent avoir produit "la plus grande étude sur le tourisme et l'hôtellerie jamais réalisée" mais aussi une étude d'un nouveau genre du fait de la méthodologie utilisée.

"Nous avons réalisé un brassage d'avis issus de 19 sites Internet, de gros acteurs comme TripAdvisor ou Booking, mais aussi des sites plus spécialisés, chinois par exemple. Nous avons sélectionné 18 capitales ou villes dans lesquelles on a déterminé un certain nombre d'hôtels couvrant toutes les gammes de prix et tous les quartiers", détaille Philippe Périé, directeur scientifique chez Ipsos.

Un algorithme spécifique a été utilisé afin d'analyser la conjonction de plusieurs mots-clés et non pas des mots-clés seuls, dont le sens varie selon le contexte. "Par exemple, le mot "super" peut se retrouver dans plusieurs champs sémantiques comme "super hôtel" mais aussi "super désagréable", et chaque texte posté sur Internet est quantifié par rapport à cela, les mots ne sont pas pris séparément, on analyse la conjonction de plusieurs mots", explique M. Périé.

Après le tourisme, Ipsos et Spella comptent appliquer ce type de méthodologie à d'autres secteurs (beauté, santé, luxe…).


M.G. avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format