Menu
S'identifier
Réceptif

Bordeaux se bonifie avec la Cité du vin


Publié le : 31.03.2016 I Dernière Mise à jour : 31.03.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, Sylvie Cazes, présidente de la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, et Alain Juppé, maire de Bordeaux et fondateur de la Cité du vin, ce matin à Paris. ©Céline Perronnet

Le site, qui ouvrira le 1er juin, espère attirer 450 000 visiteurs annuels et se positionne comme le moteur de l’oenotourisme à Bordeaux.

Après trois ans de travaux et près de 50 entreprises à pied d’œuvre, la Cité du vin est sortie de terre et sera inaugurée le 1er juin à Bordeaux, au bord de la Garonne. Son initiateur n’est autre qu’Alain Juppé, le maire de la ville et ancien Premier ministre, qui qualifie l’ouverture du site "d’événement majeur" pour son fort enjeu économique, culturel et touristique.

La Cité du vin, qui mettra à l’honneur tous les vins du monde, devrait en effet permettre à Bordeaux de continuer à exercer son pouvoir d’attractivité. "Bordeaux a accueilli 2 millions de touristes en 2000 et 6 millions en 2015", rappelle-t-il. L’objectif de fréquentation fixé pour la Cité du vin est d’atteindre 450 000 visiteurs annuels, dont 89% d’individuels et 11% de groupes, représentés à 60% par la clientèle française et à 40% par la clientèle internationale.

"La Cité a été imaginée pour attirer un public le plus large possible et qui ne connaît pas forcément le vin", indique Philippe Massol, directeur général de la Cité du vin. "Il s’agit d’un produit hybride avec des références aux parcs à thèmes mais qui empreinte aussi les codes des musées", précise-t-il.

Un lieu à voir, visiter et vivre

Le site se définit comme "un lieu à voir" avec son architecture audacieuse et futuriste qui s’étend sur plus de 13 000 m2 répartis sur dix niveaux, mais aussi "un lieu à visiter" composé d’un parcours permanent de 3 000 m2 comprenant 19 modules thématiques, plus de dix heures de contenus et une centaine d’experts interviewés. Il compte aussi une salle des colonnes pouvant accueillir deux expositions temporaires par an, ainsi qu’un belvédère offrant une vue panoramique sur Bordeaux pour des dégustations hautes en couleurs à 35 mètres de hauteur.

Enfin, la Cité du vin est aussi "un lieu à vivre" à travers la diversité des expériences proposées : un auditorium et des salles de réceptions (les deux ensembles seront privatisables et d’une capacité respective de 250 personnes) où prendront vie spectacles, concerts, rencontres et débats, mais aussi trois espaces de restauration, des ateliers pédagogiques, un espace information sur les routes du vin tenu par l’office de tourisme de Bordeaux…

L’investissement total du projet s’élève à 81 millions d’euros. En phase d’exploitation, 750 emplois durables seront créés, dont 250 emplois directs.

Céline Perronnet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format