Menu
S'identifier
Réceptif

Attentats de Bruxelles : les mesures prises par la France


Publié le : 22.03.2016 I Dernière Mise à jour : 22.03.2016
{ element.images.0.titre }}
Des CRS sont déployés en renfort dans les aéroports parisiens et à Marseille. I Crédit photo ©Wikipedia/David Monniaux

Suite aux attentats qui ont visé l’aéroport et le métro bruxellois, le gouvernement français renforce la sécurité sur le territoire.

Les transports sont la priorité numéro un. A la sortie de la réunion de crise organisée à l'Elysée peu après les attentats contre l'aéroport de Bruxelles, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé une série de mesures.

"J’ai décidé de déployer 1 600 policiers et gendarmes supplémentaires, à la fois sur les contrôles aux frontières mais également dans les infrastructures de transport aérien, maritime et ferroviaire", a-t-il annoncé.

400 policiers et gendarmes sont déployés dans les aéroports, les gares, le métro et les espaces publics d’Île-de-France, 600 sur le reste du territoire français. Certaines patrouilles militaires de la mission Sentinelle sont réorientées vers les infrastructures de transport

Les gares restent ouvertes. Dans les transports en commun, "les accès aux zones publiques de transport sont réservées aux personnes munies d’un titre de transport et/ou d’une pièce d’identité", a déclaré le ministre de l’Intérieur. Les mesures de contrôles et de palpation vont être systématisées. Des messages de prévention seront diffusés par la RATP, la SNCF et l’ensemble des exploitants des transports en commun tricolores.  

La sécurité est particulièrement renforcée dans les aéroports de Paris, de Lille, de Toulouse et de Marseille. Des blindés et des CRS ont été déployés à Roissy et à Orly. Interrogé par France Info, le préfet chargé de la sécurité à l’aéroport de Roissy, Philippe Riffaut, a assuré que "les moyens de sécurité sont renforcés" avec le déploiement de 150 personnes armées. Aucun vol ne partira pour Bruxelles. 

A Marseille, une compagnie de CRS (15 à 20 personnes) a été détachée à la protection de l’aéroport Marseille-Provence et une compagnie CRS a été affectée en renfort à la gare TGV de Marseille-Saint-Charles.

Cellule de crise au Quai d’Orsay


Le Quai d’Orsay a publié ce matin une dernière minute sur son site Conseils aux Voyageurs. Une cellule de crise a été ouverte par le ministère des Affaires étrangères (MAE), joignable par téléphone au 01 45 55 80 00 (depuis la France) et aux 02 548 88 80, 02 548 88 81 et 02 548 88 85 (depuis la Belgique)

La frontière franco-belge, qui n'est pas fermée, a vu ses contrôles accrus peu après les premiers attentats qui ont frappé Bruxelles. Trois escadrons de gendarmes mobiles ont été envoyés en renfort.

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé en marge d'une conférence de presse que tous les voyages scolaires en Belgique ou qui transitent par le pays sont annulés. Le nombre d'enfants se trouvant actuellement en Belgique n'est pour l'heure pas connu.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé l’Europe à "renforcer encore la coordination et la lutte" contre le terrorisme.

M.G. avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format