Menu
S'identifier
Production

TUI France retrouve le chemin de la croissance


Publié le : 28.09.2016 I Dernière Mise à jour : 28.09.2016
{ element.images.0.titre }}
Pascal de Izaguirre, président de TUI France, présentant hier matin les résultats été et les tendances hiver du groupe. ©S.J. I Crédit photo

Après un bon été, le groupe annonce un chiffre d’affaires en hausse pour l’exercice 2016 et des résultats financiers qui se redresseront sensiblement.

"TUI a fait un très bon été avec une croissance globale de 37% en pax pour +40% en capacité", selon le président du groupe en France, Pascal de Izaguirre, qui a présenté hier les résultats de l’été et les premières tendances pour la saison hiver 2016-2017. Ainsi, les clubs Marmara ont enregistré un taux de remplissage moyen de 93% et les hôtels TUI attiré quelque 50 000 clients.

Au total, l’augmentation sur les clubs et les hôtels TUI atteint 12% par rapport à l’an dernier, forte d'une hausse sur les destinations européennes, avec +37% sur la Grèce, +36% sur l’Espagne, +18% sur l’Italie et de bons résultats sur le Portugal, Chypre, la Croatie… Ces résultats ont permis de compenser les baisses enregistrées sur la Turquie (-77%), la Tunisie (-61%) et le Maroc (-12%).

"85% de l’offre est désormais centrée sur des destinations européennes attractives", souligne le dirigeant. "L’exercice 2016 qui s’achève fin septembre sera ainsi marqué par une hausse du chiffre d’affaires et une amélioration des résultats financiers." Des résultats encourageants à l’heure où le groupe s’apprête à mettre la main sur son concurrent Transat France, qui exploite les marques Look Voyages et Vacances Transat.

La part des réseaux tiers progresse cette année dans le CA

Si 25% du chiffre d’affaires provient du Web, Pascal de Izaguirre se félicite du dynamisme des réseaux tiers (comme E.Leclerc Voyages, Havas Voyages, Selectour Afat…), qui représentent 45% du CA, en hausse de 4 points sur un an. "TUI est devenu le premier fournisseur chez E.Leclerc Voyages", précise Pascal de Izaguirre.

"Notre objectif est que tous les canaux soient performants. C’est important avec nos engagements sur l’hiver. Au fur et à mesure du déploiement des agences TUI Stores, le chiffre d’affaires va également croître sur ce canal." De fait, les 35 TUI Stores en place (dont 10 franchisés) affichent une hausse moyenne de 12% du CA et de 28% sur la seule production TUI.

Le groupe, qui compte 156 agences mandataires, espère ainsi convertir en TUI Stores 40 agences par an mais aussi recruter 50 nouveaux partenaires en deux ans. Un nouveau contrat d'enseigne, présenté comme "plus souple et moins contraignant dans le temps", sera présenté fin 2016. Une centaine d'ambassadeurs TUI, des travailleurs indépendants ex-agents de voyages, sera également recrutée sur quatre ans. Enfin, dans le cadre du déploiement de ses espaces sur mesure, TUI entend ouvrir un appartement sur Paris dédié à cette activité. 

Hausse de 37% des capacités sur les produits TUI cet hiver

L’hiver 2016-2017 se présente également sous de meilleurs auspices avec une augmentation de 88% des engagements pour des capacités en hausse de 37% sur les clubs et hôtels TUI, soit 90 000 sièges. Le groupe s’est à nouveau renforcé sur les Canaries avec quatre clubs Marmara, Grande Canarie en nouveauté et 36% de stocks supplémentaires sur l’archipel. Trois autres clubs sont commercialisés cet hiver au Maroc, destination qui connaît une certaine reprise, et deux dans les Alpes (à Valfréjus et Serre-Chevalier), le groupe ayant des velléités de se développer sur la montagne.

La progression est de 17% sur les circuits et de 12% concernant les voyages sur mesure (Etats-Unis, Canada, Inde…). "TUI fait son retour sur le long-courrier, segment particulièrement attractif l’hiver", ajoute Pascal de Izaguirre, qui pousse le Cap-Vert mais aussi Cuba, l’île communiste devant être desservie par Corsair International à partir de mai 2017. Parmi l’offre de 50 hôtels et clubs maison (dont 31 de la chaîne Riu), 12 établissements seront également localisés en long-courrier. L’accent sera enfin mis sur les départs de province (70% des engagements) et la flexibilité des durées de séjour.

"Nous avons la plus belle offre du marché. TUI s’adresse à toutes les attentes aujourd’hui. Les gammes d’hôtels TUI viennent en complément sur différents segments jusqu’au premiun", conclut le dirigeant, qui va devoir s’atteler au chantier de l’intégration de l’offre de Transat France si TUI obtient d’ici quelques semaines le feu vert de la Commission européenne.  

S.J.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format