Menu
S'identifier
Production

TUI France prévoit le retour aux bénéfices pour cette année


Publié le : 14.04.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Pascal de Izaguirre, patron de TUI, premier groupe touristique français ©D.R.

Alors que la fusion avec Transat France entre dans sa phase finale, le groupe se félicite d’un excellent hiver et de réservations en avance pour l’été.

L'hiver (octobre/mars) a été excellent pour TUI France. Selon les premiers chiffres divulgués par le groupe, les ventes en volume de pax pour l’activité "hôtels & clubs" se sont envolées de plus de 41% par rapport à l’hiver dernier, quand l’activité "spécialistes" (circuits, voyages à la carte) a progressé de 15%. L’été a également démarré sur de bonnes bases.

"Les ventes progressent de 25% par rapport à l’année dernière pour l’activité spécialistes, et de 12% pour les hôtels et les clubs, alors que nous avons réduit notre offre d’environ 3% sur ce segment", précise Pascal de Izaguirre. Le patron du premier groupe touristique français se fixe pour objectif un retour (enfin !) aux bénéfices cette année.

Une absorption en mai

Ce bon début d’année intervient au moment où l’entreprise finalise l’intégration de Transat France. "Le plan de route est tenu, tant pour l’activité que le calendrier. L’absorption par TUI France sera effective à la mi-mai" confirme Pascal de Izaguirre. Les équipes seront regroupées dans les locaux actuels de TUI France, à Levallois Perret, vraisemblablement en décembre ou en janvier 2018.

Avec les personnels en agence, le nouvel ensemble devrait regrouper un bon millier de salariés, hors Corsair (pour rappel, lors de la fusion de Nouvelles Frontières avec  Marmara, l’ensemble comptait 1600 employés !). Le Comité Central d’Entreprise doit se prononcer le 6 juin sur le plan de départs volontaires, dont les conditions sont encore en cours de négociation. Pascal de Izaguirre se veut optimiste. "Il faut distinguer l’agitation médiatique et la réalité du dialogue social" précise-t-il, en réponse aux syndicats. Au final, avec les postes créés parallèlement, ce plan pourrait se traduire par un solde de 220 à 250 départs. Les premiers interviendront dès le mois de juillet.

Les Lookéa préservés

Le chantier suivant sera consacré à la réorganisation des différentes marques. Vacances Transat disparaîtra en avril 2018. La dernière brochure aux couleurs de la marque sera celle de l’hiver 2017/2018. "Mais nous entendons préserver l’identité des circuits de Vacances Transat" précise Pascal de Izaguirre. En revanche, les Lookea perdurent. "Nous travaillons sur une segmentation plus pointue avec les  Clubs Marmara. A l’avenir, nous développerons probablement plus fortement les Lookea, notamment sur le long courrier" conclut le patron.

Thierry Beaurepère        

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format