Menu
S'identifier
Production

Travel Europe s'offre l'Iran en 2018


Publié le : 12.09.2017 I Dernière Mise à jour : 12.09.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo ©Pixabay

Travel Europe ouvre ses portes sur le reste du monde avec l’Iran. Une 24e destination aux accents d’histoire et d’Orient pour clôre une année réussie.

Travel Europe s'ouvre à l'Orient. Une manière de fêter une très bonne année 2016/2017. Le voyagiste commercialise pour 2018 un circuit open jaw en Iran. Au programme : arrivée à Téhéran, puis visite des lieux historiques tels que Ispahan, joyau d’architecture perse et son palais Chehel Sotoun, littéralement le palais aux quarante colonnes, qui est un des rares vestiges de l’Ispahan safavide. Le circuit passe ensuite par le site archéologique de Persépolis ("la Cité perse"), construit en 521 av. J.-C. Le voyage se termine à Chiraz, avec son bazar coloré et ses odeurs d’épices.

C’est un véritable plongeon dans la culture iranienne que proposera Travel Europe en 2018 avec dix départs programmés, réservés aux voyageurs français. "Notre circuit est le seul à proposer un départ et une arrivée différente. C’est le propre de la majorité de notre circuit. Avec une bonne offre hôtelière, des richesses culturelles de premier ordre et une population extrêmement accueillante, nous sommes confiants sur cette destination qui connaît une forte croissance sur le marché français depuis deux ans", explique Helmut Gschwentner, directeur général de Travel Europe.

Les résultats de 2016/2017 pour Travel Europe et sa filiale Visit Europe sont au beau fixe. La société-mère est même repassée au-dessus de la barre des 119 millions d’euros de chiffre d’affaires (2013) et a atteint 128 millions d’euros. Visit Europe, qui organise des voyages réservés aux individuels, a augmenté son chiffre d’affaires de 30% entre 2015 et 2017. Elle arrive ainsi à un chiffre d’affaires sur l’année de 25 millions d’euros. Les destinations qui ont le mieux fonctionné pour Visit Europe sont la Croatie, Madère, le Portugal continental, l’Italie et l’Autriche. Des lieux où la filiale veut renforcer sa production pour répondre à la demande.

Justine Périnel-Fichet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format