Menu
S'identifier
Production

Salaün Holidays en forme grâce à la Russie


Publié le : 08.11.2017 I Dernière Mise à jour : 08.11.2017
{ element.images.0.titre }}
Michel Salaün, président de Salaün Holidays et Stéphane Le Pennec, directeur général du groupe, à Saint-Pétersbourg. I Crédit photo ©B. Courtin

Michel Salaün et Stéphane Le Pennec dressent un premier bilan positif pour 2017. Le TO profite d’une envolée des ventes sur la Russie et du dynamisme de sa filiale Pouchkine Tours.

Le 7e tour-opérateur français et second groupiste est plutôt satisfait de ses performances 2016 et des perspectives pour 2017. En tour-operating, la progression a été de plus de 13% sur l’exercice clos au 30 septembre 2016 et devrait atteindre quelque 5% supplémentaires sur l’exercice 2017. Une large part de cette croissance repose sur la percée continue sur la Russie, via la production de la marque dédiée Pouchkine Tours : + 60% en un an et la barre des 10 000 clients largement dépassée.

La marque élargit d’ailleurs sa couverture géographique à la Roumanie, destination historique du groupe Salaün, à la Bulgarie et aux Pays baltes, avec une diversité de produits en brochure : croisières fluviales sur la Volga, périples en transsibérien, circuits classiques, voyages sur mesure et croisières routières exceptionnelles, comme celle qui a déjà reliée par trois fois Brest à Vladivostok en 51 jours.

Le Mondial de Foot complique la donne

Stratégiquement, Michel Salaün a fait le choix d’une marque dédiée mais pas d’installer une structure juridique. Il préfère être un partenaire de poids d’Intourist, le principal opérateur touristique en Russie, qui peut garantir les allotements de chambres y compris pendant les périodes compliquées comme les Nuits Blanches de Saint-Petersbourg.

L’année 2018 se présente paradoxalement un peu plus compliquée avec l’organisation de la Coupe du monde de football qui renchérit les vols et l’hébergement sur les mois déjà chargés de juin et juillet. Le groupe préfère, pour le moment, faire l’impasse sur l'événement et attendre que l’effervescence retombe. La destination Russie est déjà considérée comme chère et Salaün a pris l’option de prestations haut de gamme qui limite forcément le rythme de croissance.

Une marque dédiée à l'Amérique du Nord

Il table sur des produits à forte valeur ajoutée comme l’activité sur mesure de Pouchkine Tours, les croisières fluviales sur le Rossia, réaménagé version luxe et d’autres croisières routières exceptionnelles vers Vladivostok ou Pekin, via Oulan Bator, et retour par la Route de la Soie. Elles n’ont pas rencontrées le succès commercial escompté en 2018 mais sont d’ores et déjà reconduites pour 2019.

En marge de la présentation faite par le président et le directeur général de Salaün Holidays, l’annonce est imminente de la création d’une nouvelle marque de production réservée aux destinations d’Amérique du Nord. Il faut attendre encore quelques jours.

Bruno Courtin

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format