Menu
S'identifier
Production

Réservations : les tops et les flops chez Thomas Cook Group


Publié le : 23.05.2016
{ element.images.0.titre }}
Les ventes online continuent de progresser en Grande-Bretagne et en Allemagne. ©DR I Crédit photo

Le voyagiste britannique souffre de la désaffection de la clientèle pour la Turquie qui constituait la deuxième destination du groupe l’an dernier.

La baisse de la demande pour la Turquie pèse sur les résultats du premier semestre de l’exercice 2016 du groupe Thomas Cook. Le voyagiste annonce en effet des réservations en baisse de 5% pour l’été en tenant compte des résultats sur cette destination, la deuxième du groupe l’an dernier, alors qu’en l’excluant les prises de commandes sont en croissance de 6% (et de +13% en retirant aussi la Tunisie et l’Egypte) comparé à la même période l’an dernier. Il enregistre en effet de bonnes performances sur d’autres destinations estivales comme les Etats-Unis (+29%), les Canaries (+23%), les Baléares (+14%), Cuba et le Mexique.

Il souligne ainsi que la baisse sur la Turquie a impacté négativement l’activité aérienne de Condor, la compagnie aérienne du groupe en Allemagne. Thomas Cook Group note aussi une baisse de la demande sur le marché belge suite aux attentats de Bruxelles du 22 mars dernier.

Les réservations pour l’Europe continentale (incluant aussi l’Allemagne et la France) sont au global en baisse de 10% (-6% en Allemagne) comparé à l’an dernier.

Légère amélioration des résultats en France

Au titre des points positifs, il souligne en revanche la croissance de 21% des ventes sur les hôtels maison (190 adresses dans 16 destinations) et la hausse des ventes online de 10% en Grande-Bretagne sur le deuxième trimestre et de 21% en Allemagne. Enfin, la France afficherait "une légère amélioration" de son résultat opérationnel. Thomas Cook France nous a précisé ne pas apporter de détail supplémentaire sur le marché hexagonal.

Le groupe touristique a au final réalisé un chiffre d’affaires sur six mois (à fin mars) de 2,672 milliards de livres (3,46 Md€), en très légère hausse à périmètre constant comparé à la même période de l’an dernier. La perte opérationnelle s’est elle réduite de 5% à 163 millions de livres (211 M€). Thomas Cook table toujours sur un bénéfice d’exploitation pour l’exercice 2016 compris entre 310 millions de livres (401 M€) et 335 millions de livres (433 M€).

"Malgré les perturbations sur certains de nos marchés prioritaires, nous avons réussi à augmenter légèrement notre chiffre d’affaires, ayant anticipé une baisse de la demande pour la Turquie, la Tunisie et l’Egypte au profit de la Méditerranée occidentale et les destinations long-courriers", a ainsi résumé Peter Fankhauser, directeur général de Thomas Cook Group.

S.J.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format