Menu
S'identifier
Production

Repositionnement : comment Solea se démarque


Publié le : 07.09.2016
{ element.images.0.titre }}
Le nouveau Solea : Clémentine Periès-Joly au marketing, Alexandre Espitalier-Noël à la direction générale et Pascal Boyer au commercial. ©SJ I Crédit photo

Le spécialiste de l’océan Indien se dote d’une nouvelle image en parallèle d’importants investissements dans la technologie et l’humain pour fluidifier et accroître ses ventes

C’est un important repositionnement de Solea qu’a dévoilé ce matin Alexandre Espitalier-Noël, directeur général du TO depuis mars dernier. Via l'aide d'un cabinet spécialisé, le voyagiste a d'abord mis en exergue ses valeurs fortes (excellence, savoir-faire, diversité, proximité…) pour réaffirmer son image "d’artisan du voyage" sur ses destinations (océan Indien, Emirats arabes, Afrique de l’Est).

Ce repositionnement trouve son prolongement dans la création d’un logo est d’une nouvelle identité visuelle de marque. Outre le fait d’évoquer les lignes topographiques d’une carte, ce logo symbolise la connexion entre les différents acteurs et partenaires (transporteurs, hôteliers, réseaux, clients…). Faisant disparaître le terme "Vacances", le nom Solea s’affiche désormais en écriture fine, plus haut de gamme, la forme du "A" évoquant la direction et le connecteur du logo. Une signature est enfin introduite avec "Faire de vos envies un voyage".

Solea décline son offre en 4 lignes de produits

Ce travail se retrouve dans la brochure dont la maquette relookée est plus claire et dynamique. "Nous avons clarifié les lignes de produits", explique Pascal Boyer, le nouveau directeur commercial et de l’innovation. La production "Classique" représente d’abord le cœur de gamme, du 3 au 5*, au bon rapport qualité/prix. "Signature d’exception" regroupe ensuite les plus belles adresses sur chaque destination. "Ces ventes feront l’objet d’un carnet de voyages dédié", ajoute-t-il. La ligne "Autrement" joue elle la carte de l’insolite en proposant une façon originale de découvrir un pays. Enfin, "les Instantanés" concernent les promotions sélectionnées par le service Production.

Côté production justement, Solea continue d’étendre son offre sur Maurice, introduit de nouveaux hôtels 4* aux Maldives, en tout compris notamment, complète ses circuits en Tanzanie, certains en combiné avec Zanzibar, sans oublier de faire du Sri Lanka une destination à part entière avec 6 circuits et la programmation d’hôtels sur la côte est de l’île.

Rythmer la relation avec la distribution dans l’année

Outre les roadshows, visites d’agences, soirées BtoB…, Solea met en place des rendez-vous hebdomadaires avec la distribution via l’envoi de ces Instantanés chaque mardi et d’une newsletter le jeudi. "Chaque ligne de produits bénéficie d’une communication marketing propre. Cela plait à nos partenaires", assure Alexandre Espitalier-Noël. Nous avons créé un département marketing confié à Clémentine Peries-Joly pour mieux communiquer et être plus proche des agences". Une proximité qui se traduit aussi dans l’humain avec l’embauche de deux commerciaux et de trois personnes à la réservation, un service dirigé depuis peu par Pascal Robine.

D'importants investissements dans la technologie

Le volet technologique avec la distribution est évidemment l’une des briques du projet de relance de Solea. Après la mise en ligne le 4 avril du nouveau BtoB élaboré par Amadeus/Gestour couplé à une gestion des flux et une connectivité avec les réseaux via Orchestra, l’implémentation le 15 octobre de l’outil Smart Cache par le GDS renforcera encore l’aspect dynamique du site. "Nous serons dans le haut du panier en matière technologique", estime Alexandre Espitalier-Noël qui a aussi instauré une division IT au sein du voyagiste. 

Un objectif de 40% de hausse du CA pour 2016-2017

Fort de ces actions et du soutien de son actionnaire, l'hôtelier mauricien Sun Resorts dont Alexandre Espitalier-Noël dirige aussi la structure hexagonale, Solea vise un chiffre d’affaires de 24 M€ pour l’exercice qui a débuté au 1er juillet contre 17 M€ pour le précédent. Il se félicite des résultats enregistrés depuis deux mois avec une croissance de 12% sur Maurice, de 20% sur les Seychelles et de 10% sur la Réunion, "île au fort potentiel qui doit devenir l’un des futurs piliers du TO". Une reprise est aussi observée sur les Maldives où le groupe rouvrira en décembre le Kanuhura Island Resort & Spa.

Affichant d’importantes ambitions pour Solea, Alexandre Espitalier-Noël annonce déjà l’ouverture de destinations en année 2 voire de produits capables de soutenir l’activité durant les mois de basse saison, en été. "Ces destinations seront évidemment en cohérence avec l’ADN et le nouveau positionnement moyen et haut de gamme de Solea", prévient l’intarissable dirigeant.

S.J.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format