Menu
S'identifier
Production

Qui est l’Italien Alpitour ?


Publié le : 19.05.2017 I Dernière Mise à jour : 19.05.2017
{ element.images.0.titre }}
La marque dédiée aux Clubs, Bravo Club, existe depuis 1996 en Italie. © Alpitour I Crédit photo

Décidé à prendre pied dans l’Hexagone avec la création récente d’une filiale française dédiée aux clubs de vacances, le premier groupe de tourisme transalpin a des atouts.

Faut-il craindre la concurrence d’Alpitour, qui a annoncé son arrivée dans l’Hexagone il y a quelques jours ? Les spécialistes des clubs de vacances se posent forcément la question, alors que ce segment est déjà très disputé. D’autant que l’Italien est loin d’être le premier venu. Focus sur ce géant transalpin qui ne manque pas d’ambitions…

Le groupe Alpitour est une référence dans la Botte, créé il y a tout juste 70 ans, en 1947; à l’origine une simple agence turinoise baptisée Alpi Viaggi, organisant des voyages en train et en bus vers Nice et son carnaval. Le tour-operating devient rapidement le cœur de métier avec les premiers packages "tout inclus" dès les années 60-70 et l’intégration de plusieurs marques emblématiques telles Francorosso à la fin des années 90, aux côtés de Alpitour, le TO maison.

En 2012, Alpitour a été racheté par des fonds privés. Un nouveau partenaire, Asset Italie, a fait son entrée au capital en mars dernier, avec un apport d’argent frais de 120 M€ qui doit permettre "d’injecter des ressources financières nécessaires pour accélérer la croissance et le développement du groupe". L’arrivée en France fait partie de cette stratégie d’expansion.

25% de part de marché

L’activité tour-operating a représenté 687,6 M€ de chiffre d’affaires en 2016 sur un total consolidé de 1,14 milliard d’euros (pour 36 M€ d’Ebitda). Alpitour s’appuie aujourd’hui sur 6 marques au positionnement différencié : Alpitour et Francorosso, mais également Bravo Club, Viagiddea, Karambola et Press tours, qui ensemble détiennent 25% de part de marché dans la péninsule.

Le groupe dispose aussi depuis 1996 d’une filiale réceptive, Jumbo tours, implantée dans 10 pays avec 27 bureaux. Il est par ailleurs devenu le premier distributeur italien depuis 2001 avec un réseau intégré de 2 600 points de vente (détenu à 50/50 avec Costa Croisières), sous enseigne Welcome Travel.

Des agences, des avions, des hôtels…

Depuis 2002, Alpitour possède sa propre compagnie aérienne Neos avec une flotte de 9 appareils, 6 Boeing 737 et 3 Boeing 767. Trois Dreamliners B 787 sont annoncés pour 2018. Via sa filiale hôtelière VOI Hotels, Alpitour est également propriétaire et gestionnaire de 15 établissements (9 en Italie, 2 à Cuba, et 1 aux Maldives, au Cap Vert, à Zanzibar et à Madagascar), la plupart commercialisés sous label Bravo Club, la marque spécialiste des clubs créée en 1996.

C’est avec cette marque Bravo Club que la nouvelle filiale française Alpitour France, dirigée par Patrice Caradec, va commercialiser dans un premier temps 7 clubs en France. 19 unités au total sont implantées dans 12 destinations. Elles ont généré un chiffre d’affaires de 120 M€ d’euros en 2016 et séduit 85 000 clients.

Pascale Filliâtre

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format