Menu
S'identifier
Production

Quartier Libre annonce un chiffre d'affaires en croissance de 21%


Publié le : 03.10.2016 I Dernière Mise à jour : 03.10.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Selon Quartier Libre, la programmation de l'Islande et de l'Irlande explique ses bonnes performances. ©DR

Le voyagiste équilibre son activité entre les groupes et les individuels, et diversifie sa programmation avec des destinations hivernales.

Le voyagiste lyonnais Quartier Libre s’apprête à boucler en décembre prochain un exercice 2016 record, sur un chiffre d’affaires de 12,2 millions d’euros, en croissance de 21% par rapport à l’exercice précédent.

"Ce sont les destinations Irlande et Islande qui expliquent ces performances", précise Christophe Barré, responsable marketing de Quartier Libre.

Une performance qui détonne dans l’univers du tourisme actuel et qui valide ce modèle reposant sur la programmation de destinations de niche avec des départs de proximité : "Nous proposons 38 aéroports pour les groupes et 22 pour les individuels", précise-t-il. 

Originaire de Rhône-Alpes et groupiste à l’origine, ce producteur s’est progressivement développé dans la totalité de l’Hexagone, tout en équilibrant son activité avec les voyages individuels. Il est référencé chez Havas Voyages et revendu dans 700 agences au total. Actuellement, les groupes ne représentent plus que 45% du chiffre d’affaires global.

Pologne et Suède pour l'été 2017
 
La quasi-totalité de l'activité est réalisée en été, mais l’élargissement à la saison d’hiver est à l’ordre du jour. "Dès cet hiver, nous allons notamment profiter de l’engouement que suscite l’Islande", précise Christophe Barré.

Quartier Libre n’en néglige pas pour autant la prochaine saison d’été 2017, toujours selon ce même modèle : "Nous allons lancer d’abord pour les groupes une production sur la Pologne et la Suède, à la fois en charters et en vols réguliers", annonce-t-il.

Cette programmation va aussi s'adapter aux nouveaux comportements de la clientèle. "Dorénavant, la clientèle souhaite davantage de découverte de nature, de culture et de rencontre avec des populations, plutôt que du seul farniente", conclut Christophe Barré.

Jean-François Bélanger

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format