Menu
S'identifier
Production

Exotismes reprend Greens du Monde


Publié le : 27.07.2017 I Dernière Mise à jour : 27.07.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Fondé en 1993, Greens du Monde propose un catalogue en ligne de 28 destinations totalisant près de 750 golfs.

Après avoir repris le spécialiste du voyage golfique, Exotismes souhaite désormais acquérir un TO complémentaire à Exotismes.

Alors qu'Exotismes s'apprête à fêter en septembre ses 30 ans, le spécialiste des îles s'offre d'ores et déjà un joli cadeau d'anniversaire : le TO annonce une prise de participation de 51% dans le capital de Greens du Monde, un TO spécialiste du voyage golfique en B2C. Le tour de table a été mené en partenariat avec les sociétés Teker Invest et CM-CIC Capital Finance et son montant fait l'objet d'une clause de confidentialité.

"Avec Greens du Monde, nous nous connaissons depuis longtemps et ce rapprochement s'est fait naturellement, de façon amicale", explique Gilbert Cisneros, président d’Exotismes/La Compagnie Financière du Tourisme, qui insiste sur le fait que les équipes et le management de Greens du Monde restent en place. "On ne change pas une mécanique qui gagne", lance le président d'Exotismes.

Greens du Monde a réalisé un chiffre d'affaires de 5,4 millions et un résultat net de 138 000 euros en 2015 tandis qu'Exotismes revendique un chiffre d'affaires de 115 millions d'euros et 3 millions de résultat net l'an dernier.

Vers la reprise d'un nouveau TO

Cette opération s'inscrit en tout cas dans une stratégie de croissance externe définie autour de deux axes par Gilbert Cisneros : la reprise de TO de niche en B2C et le rachat d'un TO en B2B. "Nous sommes aujourd'hui sur une croissance à un chiffre qui est satisfaisante mais nous sommes conscients que nous devons faire de la croissance externe pour évoluer", justifie Gilbert Cisneros.

Sur le front du B2C, le rachat de Greens du Monde intervient après celui de VO2 Max Voyages en 2012. La Compagnie Financière du Tourisme avait alors pris une participation de 40% dans le capital du spécialiste des sports d'endurance positionné en B2C, avant de monter à 75% du capital en 2014. Gilbert Cisneros se dit aujourd'hui ouvert à toute nouvelle opportunité.

Concernant le B2B, rien n'est fait mais le patron d'Exotismes souhaite acquérir un TO complémentaire à Exotismes. "Cela pourrait être par exemple un TO spécialisé sur l'Asie ou les Etats-Unis, des destinations qu'Exotismes ne propose pas", confie Gilbert Cisneros, "L'objectif serait alors de pouvoir créer des synergies en matière de coûts, notamment sur les coûts de communication et les investissements technologiques". Pour l'heure, Gilbert Cisneros ne donne pas de date précise pour la réalisation de cette future opération.

Didier Forray

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format