Menu
S'identifier
Production

Boomerang Voyages se lance dans les circuits


Publié le : 07.09.2017 I Dernière Mise à jour : 07.09.2017
{ element.images.0.titre }}
L'équipe de direction de Boomerang Voyages. I Crédit photo ©Marie Poirier

Dopé par une croissance exponentielle et une mise en orbite réussie de ses clubs Kappa et Coralia, Boomerang innove cet hiver avec une production circuits très agressive en prix.

Boomerang Voyages, le TO du groupe NG Travel, est en effervescence. L’été a été excellent avec des ventes en croissance de 44% (+ 41% en passagers), soit une progression spectaculaire de 41% depuis le début de l'année. Le marché a retrouvé de l’allant mais cette dynamique s’explique avant tout par la stratégie très offensive de Boomerang sur le segment des clubs et ses récents derniers référencements (Havas Voyages et Tourcom).

Le TO proposait quatre nouveaux Kappa Clubs et six nouvelles adresses Coralia cet été. Au total, ce sont quelque 115 000 clients (80 000 pour Kappa, 35 000 pour Coralia) qui auront goûté au cours de l’exercice 2017 aux deux concepts clubs de NG Travel. Une performance quand on sait que le groupe s’est lancé sur le segment il y a seulement cinq ans et même l’an dernier avec Coralia.

Internationalisation et diversification

"On va continuer de mettre le turbo et d’innover, pour avoir toujours une longueur d’avance", annonce Olivier Kervella, président de NG Travel. Rien que sur la saison hiver, 20 clubs sont programmés. "On en aura 40 l’été prochain. On veut devenir l’un des leaders du marché. Il y a une place pour les challengers comme nous, surtout face à la bipolarisation du marché. Les réseaux ne voudront pas être trop dépendants des deux acteurs majeurs que sont TUI et Thomas Cook."

Ce développement ne peut cependant se dupliquer chaque année. NG Travel le sait et doit donc trouver des relais de croissance. L’installation sur le marché italien (le rachat d’un TO transalpin est en cours de finalisation) et à moyen terme sur d’autres marchés européens, sera l’un des leviers. Le lancement d’une nouvelle production circuits exclusive et en départs garantis, grande nouveauté de l’hiver 2017, en est un autre.

Mais est-ce une bonne stratégie alors que le marché est déjà aussi encombré et concurrentiel ? "Si on y va, c’est qu’on est certain d’apporter de la valeur ajoutée et l’un des meilleurs rapport qualité-prix sur les axes sélectionnés", affirme Philippe Sangouard, directeur général de Boomerang.

Des destinations bien connues du TO

Cet hiver, huit destinations sont commercialisées en circuits dont six où le TO est déjà très présent en clubs (Thailande, Bali, Mexique, Cuba, Panama et Maroc). Zanzibar et Oman complètent l’offre. Dans sa manche, NG estime avoir quatre atouts majeurs : la très bonne connaissance donc des pays proposés, la capacité à s’engager auprès des réceptifs afin d’obtenir de très bons prix sur la partie terrestre et de très bons deals, sur la partie aérienne grâce aux volumes importants déjà réalisés par ailleurs en clubs.

Les prix sont de fait très agressifs, à partir de 850€ le circuit de 9 nuits en Thaïlande, et même 427€ pour le circuit "Villes impériales" au Maroc. Soit, affirment les dirigeants de Boomerang, quelque 300€ de moins que la concurrence sur une destination délaissée mais jugée porteuse. Kappa y ouvre d’ailleurs un club cet hiver à Marrakech dans l’Iberostar Palmeraie, ancien Eldorador Jet tours.

Une arrivée "au bon moment"

"Pour nos circuits, nous avons en prime l’argument commercial de pouvoir combiner les itinéraires avec des séjours dans nos clubs", note Philippe Sangouard mettant en avant la grande agilité technologique et la flexibilité de Boomerang. "Sans prendre beaucoup de risques, on arrive au bon moment", juge Olivier Kervella évoquant notamment l’absorption de Vacances Transat par TUI.

Toutes les nouveautés circuits ne sont pas en brochure, la montée en charge s’étant faite au fil de l’été. "On met en ligne et sur Orchestra au fur et à mesure", indique le directeur commercial. Mais même sans support papier, les ventes ont démarré en flèche. L’objectif initial était de séduire 10 000 clients pour une première année, 15 000 sont plutôt dans le viseur.

Pascale Filliâtre

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format