Menu
S'identifier
Institutions

Quel sera le nouveau nom du Snav ?


Publié le : 08.04.2016 I Dernière Mise à jour : 08.04.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Les nouveaux statuts du Snav prévoient la création de trois conseils dédiés au réceptif, au voyage d'affaires et au Mice. ©DR

Les adhérents du syndicat devront notamment se prononcer sur ce changement de nom, lors de l'Assemblée Générale du 27 avril prochain. "Les entreprises du voyage" est proposé.

Lors de son assemblée générale mixte annuelle du 27 avril prochain, le Snav va soumettre un projet de nouveaux statuts à l'approbation des adhérents.

Le but est de redonner toute leur place aux différents métiers : réceptif, voyage d'affaires, congrès et séminaires, en les dotant de conseils dédiés. Les conseils seraient ainsi au nombre de six, en comptant celui des tour-opérateurs, celui des distributeurs et assembleurs de voyages, et celui des organisateurs de voyages de groupes.

Au passage, le syndicat veut changer de nom et s'appeler "Les Entreprises du Voyage". Cette appellation pourrait être complétée par la mention "Union Professionnelle des Organisations du Voyage et de l'Evénement".

Jean-Pierre Mas, président du Snav, n'a jamais caché qu'il voulait changer le nom du l'institution, depuis sa nomination en avril 2014. La nouvelle appellation a l'avantage de représenter la totalité des filières du secteur du voyage. Quant au nom d'agent de voyage, qu'il avait déjà qualifié d'"exécrable", il n'a rien encore proposé à ce jour pour le remplacer.

3 500 points de vente représentés

Les adhérents devront également approuver le rapport moral et financier du syndicat. A fin 2015, le nombre d'adhérents était de 1 323, en hausse par rapport à 1 287 fin 2014. Ils représentent plus de 3 500 points de vente.

Le Snav a enregistré 155 nouvelles adhésions, contre 91 en 2014. Mais il a radié un peu plus d'adhérents : 119 contre 110 en 2014. Les principales raisons sont les démissions (28), les radiations par les réseaux volontaires adhérents (28) et les cessations d'activité (16).

En ce qui concerne le rapport financier 2015, il fait état d'un chiffre d'affaires de 1,98 million d'euros, constitué notamment du montant des cotisations (1,2 million d'euros) et des revenus locatifs des anciens locaux du syndicat (170 683 euros), dans le 17ème arrondissement parisien.

Excédent de 21 000 euros

Les achats et charges externes ont augmenté, essentiellement en raison du loyer versé à l'APST d'un montant de 74 000 euros. Seulement 6 mois étaient comptés sur l'exercice précédent, contre 12 sur l'exercice 2015. 58 000 euros ont été consacrés également aux honoraires de recherche de locataire pour les anciens locaux.

Le syndicat dégage un excédent de 21 335 euros à fin 2015, en intégrant le résultat des chambres régionales, contre 5 845 euros à fin 2014.

Le budget 2016 prévoit un montant de cotisations stable, des recettes à hauteur de 1,64 million d'euros, des charges d'un montant de 1,63 million d'euros, et un excédent de 16 500 euros.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format